vendredi, mai 7, 2021

Loukal : Hausse des revenus des hydrocarbures à 35,2 mds $ en 2020

Les Plus lus

Transfert illicite des devises vers l’étranger: Maersk Tunisia soupçonné de fraude

Le feuilleton du leader mondial du transport maritime, Maersk Tunisia, continue de tourner sans trouver sans épilogue, tellement ses intérêts sont menacés sur le sol Tunisien. Cette menace, qui guette la Compagnie, fait bouger les lignes au point où elle fait sortir de son mutisme l’ambassadrice du Danemark, accréditée à Tunis mais résidante en Algérie, Julie Pruzan.

Restriction des importations des kits CKD/SKD: coup de massue au secteur de l’automobile

Moins de dix jours après l’annonce de recourir à l’importation des véhicules de moins de 3 ans, le ministère...

Le 28e Forum économique mondial: L’Afrique en route vers la 4e révolution industrielle

Le 28e Forum économique mondial sur l'Afrique est entré jeudi dans sa deuxième journée, et a appelé à cette...

 

Le gouvernement algérien prévoit une hausse des revenus issus de l’exportation des hydrocarbures pour l’année 2020 à hauteur de 35,2 milliards de dollars, alors qu’ils étaient de 34,5 milliards de dollars en 2019, a déclaré ce mercredi 6 novembre 2019 le ministre des Finances, Mohamed Loukal, lors de la présentation du projet de loi de Finances 2020 devant l’Assemblée populaire nationale (APN).

Le ministre des Finances explique cette prévision par une augmentation de la quantité des hydrocarbures qui seront exportées au cours de l’année 2020. La déclaration du ministre intervient au lendemain de l’examen par les députés de la loi controversée sur les hydrocarbures.

De l’avis de plusieurs experts, la promulgation d’une nouvelle loi sur les hydrocarbures est trop prématurée. En effet, l’ancien PDG de Sonatrach, Nazim Zouiouche a affirmé le mois dernier que « dans les circonstances actuelles, se lancer dans la promulgation de la loi sur les hydrocarbures semble prématuré », ajoutant que « les prévisions du marché pétrolier pour 2020, qui ne sont pas optimistes, ­ne poussent pas les investisseurs à s’impliquer ».

Une production insuffisante

De son côté, le professeur en économie, Mohamed Cherif Belmihoub, juge la loi sur les hydrocarbures « utile » mais « insuffisante ». Pour le professeur, cette loi est « utile et opportune, parce qu’elle répond à la problématique de la dépendance de l’économie algérienne aux hydrocarbures fossiles ».

Dans une note publiée en juillet 2016 par la Banque mondiale sur la réaction de l’Algérie à l’effondrement des prix du pétrole, l’institution financière a rappelé que sur une production totale d’environ 1,1 million de barils/jour, l’Algérie exporte 540 000 barils/jour.

Le gouvernement algérien prévoit une hausse des revenus issus de l’exportation des hydrocarbures pour l’année 2020 à hauteur de 35,2 milliards de dollars, alors qu’ils étaient de 34,5 milliards de dollars en 2019, a déclaré ce mercredi 6 novembre 2019 le ministre des Finances, Mohamed Loukal, lors de la présentation du projet de loi de Finances 2020 devant l’Assemblée populaire nationale (APN).

Le ministre des Finances explique cette prévision par une augmentation de la quantité des hydrocarbures qui seront exportées au cours de l’année 2020. La déclaration du ministre intervient au lendemain de l’examen par les députés de la loi controversée sur les hydrocarbures.

De l’avis de plusieurs experts, la promulgation d’une nouvelle loi sur les hydrocarbures est trop prématurée. En effet, l’ancien PDG de Sonatrach, Nazim Zouiouche a affirmé le mois dernier que « dans les circonstances actuelles, se lancer dans la promulgation de la loi sur les hydrocarbures semble prématuré », ajoutant que « les prévisions du marché pétrolier pour 2020, qui ne sont pas optimistes, ­ne poussent pas les investisseurs à s’impliquer ».

Une production insuffisante

De son côté, le professeur en économie, Mohamed Cherif Belmihoub, juge la loi sur les hydrocarbures « utile » mais « insuffisante ». Pour le professeur, cette loi est « utile et opportune, parce qu’elle répond à la problématique de la dépendance de l’économie algérienne aux hydrocarbures fossiles ».

Dans une note publiée en juillet 2016 par la Banque mondiale sur la réaction de l’Algérie à l’effondrement des prix du pétrole, l’institution financière a rappelé que sur une production totale d’environ 1,1 million de barils/jour, l’Algérie exporte 540 000 barils/jour.

Cependant, la Banque mondiale a souligné, dans la même note, que la production de pétrole brut et de gaz naturel a régulièrement diminué ces dernières années, en raison principalement de retards répétés des projets, de difficultés pour attirer des partenaires d’investissement, de l’insuffisance des infrastructures et de problèmes techniques.

Source: Algérie Eco

Articles récents

Tribunal de Tlemcen: L’ex-député Tahar Missoum condamné à 2 an de prison ferme

L’ex-député de Médéa Tahar Missoum a été condamné, ce jeudi 6 juin 2021, à deux ans de prison ferme...

Importation des véhicules électriques : une première borne de recharge installée prochainement à Alger

Le ministre de la Transition énergétique et des énergies renouvelables, Chems Eddine Chitour, s’est exprimé, mardi 4 mai 2021, l’introduction prochaine des véhicules électriques...

Fermeture du ciel algérien : les algérienne à l’étranger très en colère

Les frontières de l’Algérie sont fermées depuis 14 mois à cause de la pandémie de la Covid-19. La communauté algérienne à l’étranger et les algériens...

Huawei ICT Académie: Dotation des salles de formation informatisée pour 5 universités

Huawei Algérie a doté durant ce mois d’avril, 5 universités et établissements du secteur de l'enseignement supérieur algérien, en salles de formation informatiques de...

Sport : l’Algérie à la recherche de jeunes talents en vue des JO de Paris 2024

Les représentants de douze fédérations sportives algériennes se sont réunis dimanche avec Salima Souakri, la Secrétaire d'Etat chargée du sport d'élite, pour tracer les...

Mondial-2022 : le stade Mustapha-Tchaker de Blida homologué par la CAF

Le stade Mustapha-Tchaker de Blida, devant abriter les matchs de l'équipe nationale de football aux éliminatoires de la Coupe du monde 2022 au Qatar,...

Stade de Baraki(Alger): Livré la fin de l’année 2021

Le taux d'avancement des travaux de réalisation du Stade de football de Baraki (Alger) a dépassé 85%, a indiqué lundi un bilan du ministère...

Commerce : Tebboune ordonne la création d’un nouveau réseau de statistiques

Le président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune a ordonné, dimanche lors de la réunion périodique du Conseil des ministres, la création d'un nouveau...

Dans la même catégorie

- Advertisement -