HomeEconomieLutte contre les incendies: L'Algérie veut acquérir des avions bombardiers d’eau pour

Lutte contre les incendies: L’Algérie veut acquérir des avions bombardiers d’eau pour

L’Algérie entend développer l’utilisation des moyens aériens de lutte contre les feux de forêts par l’acquisition d’avions bombardiers d’eau à l’instar d’autres pays du bassin méditerranéen, a indiqué lundi à Alger une responsable de la Direction générale des Forêts.

« L’acquisition d’avions bombardiers d’eau, à l’instar de certains pays du bassin méditerranéen (Portugal, Malte, Grèce), serait d’un apport non négligeable pour la lutte contre les incendies de forêt en Algérie », a souligné Mme Ilhem Kabouya, directrice de la protection de la flore et de la faune, auprès de la DGF, lors d’une réunion de la Commission nationale de protection des forêts, présidée par le ministre de l’Agriculture et du développement rural, Abdelhamid Hemdani, dans le cadre de la préparation de la campagne de lutte contre les feux de forêts pour 2021.

A ce titre, Mme Kabouya a fait savoir que la DGF a participé, au niveau du ministère de l’Intérieur et des collectivités locales, à l’élaboration d’un cahier des charges pour un appel d’offres national et international pour l’affrètement d’avions bombardiers d’eau.

Elle a cependant affirmé que l’option d’acquisition des moyens aériens de lutte nécessite de réaliser préalablement une étude de faisabilité en fonction de la cartographie du patrimoine forestier et des plans d’eau disponibles pour le ravitaillement des avions de lutte.

Toujours dans le cadre des actions de lutte contre les incendies de forêts, la même responsable a fait part d’un travail que la DGF a engagé en partenariat avec la FAO pour renforcer les moyens techniques de lutte contre ce fléau qui ravage chaque année des milliers d’hectares de forêts.

Financé par l’ambassade du Japon en Algérie, le projet « Assistance technique à la gestion des feux de forêts en Algérie », en collaboration avec la FAO, a permis de former, en avril dernier, quatre équipes de formateurs composés d’un forestier, d’un gendarme et d’un élément de la protection civile. Ces derniers ont bénéficié d’une formation sur la recherche des causes « méconnues’ des incendies de forêts, outre la négligence et les actes volontaires.

Des formations similaires sont prévues pour les 40 wilayas concernées par les feux de forêts.

La responsable a indiqué que, pour la campagne 2020 de prévention et de lutte contre les incendies, la superficie totale parcourue par le feu est de 43. 918 hectares, provoqué par 3. 493 foyers d’incendies.

Des feux ont été enregistrés même durant les fêtes religieuses, a-t-elle déploré, en précisant que pendant les deux jours de l’Aid El Adha (célébré les 31/07 et le 01/08/2020), il a été enregistré 134 foyers d’incendies, dont 59 le premier jour et 75 le deuxième jour, précisant que 26 wilayas ont été touchées par ces incendies.

Des incendies de forêts ont également survenu durant Aouel Moharrem (les 20 et 21/08/2020) où 108 incendies ont été déploré dans 7 wilayas ainsi que pendant la Achoura (les 28 et 29/08/2020) avec 194 incendies dans 19 wilayas.

Quant à la répartition des superficies incendiées par essence, elle a fait savoir que le pin d’Alep était l’essence la plus touchée avec 46% du total enregistré en forêt. « Cette espèce résineuse représente 68% de la superficie forestière en Algérie », a-t-elle indiqué. Le chêne liège, lui, représente 42% du total enregistré en forêts.

Parmi les autres essences touchées par le feu, elle a également cité le chêne liège vert, le chêne zeen, l’eucalyptus, le cèdre et le cyprès.

- Advertisement -
- Advertisement -
Must Read
- Advertisement -
A lire également
- Advertisement -

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here