lundi, septembre 23, 2019

Maroc: Le roi Mohammed VI inaugure le complexe automobile PSA

Les Plus lus

Transfert illicite des devises vers l’étranger: Maersk Tunisia soupçonné de fraude

Le feuilleton du leader mondial du transport maritime, Maersk Tunisia, continue de tourner sans trouver sans épilogue, tellement ses intérêts sont menacés sur le sol Tunisien. Cette menace, qui guette la Compagnie, fait bouger les lignes au point où elle fait sortir de son mutisme l’ambassadrice du Danemark, accréditée à Tunis mais résidante en Algérie, Julie Pruzan.

Restriction des importations des kits CKD/SKD: coup de massue au secteur de l’automobile

Moins de dix jours après l’annonce de recourir à l’importation des véhicules de moins de 3 ans, le ministère...

Le 28e Forum économique mondial: L’Afrique en route vers la 4e révolution industrielle

Le 28e Forum économique mondial sur l'Afrique est entré jeudi dans sa deuxième journée, et a appelé à cette...

Le roi Mohammed VI a présidé jeudi à la ville de Kenitra la cérémonie d’inauguration de l’écosystème du groupe français « Peugeot SA » au Maroc, un projet qui stimule le développement du secteur de l’automobile.

D’une capacité de production annuelle de 100.000 véhicules et moteurs associés, ce complexe industriel de dernière génération, dont la capacité de production sera doublée avant même 2023, générera, à terme, 4.000 postes d’emplois.

Dans une allocution prononcée à cette occasion, le ministre de l’Industrie, du Commerce, de l’Investissement et de l’Économie numérique, Moulay Hafid Elalamy a souligné que « les infrastructures, l’usine de PSA et les usines de ses sous-traitants ont été réalisées dans les conditions convenues et les délais impartis », quatre années après la signature de la convention stratégique, le 19 juin 2015, entre l’État marocain et le groupe PSA.

Il a, à ce propos, noté que les véhicules produits dans l’usine PSA bénéficient d’un taux d’intégration de plus de 60% (80% à terme), que 27 nouvelles usines de 10 nationalités se sont déjà installées à Kénitra, et que le Centre de R&D qui devait initialement employer 1.500 ingénieurs et techniciens supérieurs emploie aujourd’hui 2.300 employés, dont 85% sont des ingénieurs.

Pour sa part, le vice-président exécutif de PSA pour le Moyen-Orient et l’Afrique du Nord, Jean-Christophe Quemard, a rappelé que le Maroc est, plus que jamais, « au cœur de la stratégie de croissance du groupe PSA, qui figure aujourd’hui parmi les constructeurs automobiles les plus performants au monde ».

Il a noté que le groupe PSA a choisi le Maroc pour implanter son centre de décision régional et développer un Centre de recherche et développement intégré dans le réseau mondial de R&D du groupe PSA.

Pour rappel, les exportations du secteur automobile au Maroc ont doublé entre 2013 et 2018, passant de 3,26 milliards de dollars (31,7 milliards de dirhams) à 6,7 milliards de dollars (65,1 milliards de dirhams), faisant de l’industrie automobile le premier secteur exportateur du Royaume pour la 4ème année consécutive.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Advertisement -

Articles récents

Présidentielles: 14 candidats à la candidatures connus

Quatorze (14) postulants à la candidature pour l'élection présidentielle du 12 décembre prochain ont retiré, jusqu'à ce vendredi, les...

Production industrielle publique: hausse de près de 5% au 1er semestre 2019

La production industrielle publique de l'Algérie, a enregistré une hausse de 5,6% durant le 2ème trimestre 2019, générée par des "améliorations appréciables" dans plusieurs...

Industrie: recul de la production dans trois secteurs

De janvier à juillet 2019, les données de l'ONS, relèvent, par ailleurs, que trois secteurs industriels ont enregistré un recul de production, par rapport...

Energie/ Gaz : Mohamed Arkab invité en Russie

Le ministre de l’Energie, Mohamed Arkab, a reçu jeudi au siège de son département ministériel, l'ambassadeur de la Fédération de Russie en Algérie, Igor...

Présidentielles du 12 décembre : révision des listes électorale à partir du 22 septembre

L'opération de révision exceptionnelle des listes électorales, en prévision de la prochaine élection présidentielle prévue le 12 décembre prochain, sera lancée à partir du...

Dans la même catégorie

- Advertisement -