vendredi, mars 5, 2021

Ministre de l’industrie, Youcef Yousfi dit niet:  importation par le particulier des véhicules de moins de 3 ans

Les Plus lus

Transfert illicite des devises vers l’étranger: Maersk Tunisia soupçonné de fraude

Le feuilleton du leader mondial du transport maritime, Maersk Tunisia, continue de tourner sans trouver sans épilogue, tellement ses intérêts sont menacés sur le sol Tunisien. Cette menace, qui guette la Compagnie, fait bouger les lignes au point où elle fait sortir de son mutisme l’ambassadrice du Danemark, accréditée à Tunis mais résidante en Algérie, Julie Pruzan.

Restriction des importations des kits CKD/SKD: coup de massue au secteur de l’automobile

Moins de dix jours après l’annonce de recourir à l’importation des véhicules de moins de 3 ans, le ministère...

Le 28e Forum économique mondial: L’Afrique en route vers la 4e révolution industrielle

Le 28e Forum économique mondial sur l'Afrique est entré jeudi dans sa deuxième journée, et a appelé à cette...

Des voix s’élèvent pour demander la levée de l’interdiction des véhicules d’occasion par des particuliers. Cette demandé a été exprimée y compris par des professionnels, afin de baisser le prix au profit du citoyen mais aussi épargner les réserves de changes de l’Etat.  Des réserves qui diminuent de plus de 3 milliards dollars chaque année.

En effet, la facture des importations de kit CKD-SKD ne cesse d’augmenter et  le prix affiché de la voiture «made in Bladi» défie toute logique commerciale. Il est excessivement cher par rapport au prix  du véhicule importé.

Cette démarche a été de nouveau rappelée et soutenue, jeudi, par le ministre de l’Industrie et des Mines, Youcef Yousfi, à l’APN. «L’installation des usines de montage de voitures en Algérie est un choix irréversible de l’Etat, qui est venu après l’interdiction des opérations d’importation qui drainaient des milliards de dollars des caisses de l’Etat», a, en effet, déclaré M. Yousfi, lors d’une séance de questions orales des députés à l’Assemblée populaire nationale.

Pour défendre ce choix, le ministre a tenté de mettre en évidence les efforts de l’Algérie au profit d’un «tissu industriel» qui, a-t-il indiqué, « se renforce jour après jour et s’oriente vers la création d’un climat propice au développement de la sous-traitance, pour parachever la première phase de l’industrie automobile, le montage et l’assemblage, avant de parvenir à une véritable industrie automobile». Sur le registre de la sous-traitance, le premier responsable du secteur dira que cette branche pourrait donner lieu à la création de centaines d’entreprises de sous-traitance locales qui généreront des emplois.

Youcef Yousfi insistera sur l’indispensable développement de la sous-traitance sans laquelle l’industrie automobile ne saurait exister comme ultime phase après le montage et l’assemblage. A travers ces explications, le ministre s’inscrit dans la même logique de discours qu’il avait développé, il y a quelques semaines, considérant qu’une industrie automobile avait besoin de «20 ou 30 ans » pour s’installer en Algérie.

En attendant, la sous-traitance locale trouve d’énormes difficultés à intégrer les chaînes de montage des usines opérationnelles en Algérie, même si les responsables concernés se plaisent à rappeler régulièrement qu’un cahier des charges a été élaboré dans cette perspective en fixant un ensemble d’obligations aux constructeurs en contrepartie des avantages accordés. Et cela a été réitéré par Youcef Yousfi. Ce dernier a de nouveau souligné, devant les députés, que «l’objectif de ce cahier des charges, contenu dans le décret exécutif N° 17-344 du 28 novembre 2017, est de pallier aux insuffisances enregistrées, c’est-à-dire la nécessité de passer par la phase montage et assemblage afin de parvenir à la fabrication de parties puis de pièces de rechange et, partant, à une véritable industrie automobile, a-t-il ajouté.

Le cahier des charges prévoit un ensemble d’engagements relatifs à la nécessité d’atteindre un taux d’intégration minimum de 15% après la troisième année d’activité, et de 40% à 60% après la cinquième année, outre le respect par le constructeur-partenaire de vendre les collections destinées au montage au même prix que celui de sortie d’usine.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles récents

Economie / Monde: la femme toujours défavorisée par rapport à l’homme

Les pays avancent à petits pas vers une plus grande égalité entre les sexes mais, à travers le monde,...

Selon Jerome Powell: L’économie toujours impactée par la Covide-19

La reprise de l'économie américaine reste "inégale et loin d'être complète" et il faudra "un certain temps" avant que la Réserve fédérale envisage de...

Zone Euro: l’inflation est de retour depuis 6 mois

Le taux d'inflation dans la zone euro est redevenu positif en janvier pour atteindre 0,9% sur un an, son plus haut niveau depuis six...

General Motors-la filial Cruise: Microsoft investit 2 milliards dollars pour le développement du véhicule autonome

Le constructeur automobile américain General Motors (GM) et sa filiale Cruise ont conclu un partenariat stratégique de long terme avec Microsoft, destiné à accélérer...

France: vers un rebond 5,5% du BIB selon le FMI

La France doit commencer à élaborer dès à présent un plan pour contenir sa dette dès que l'économie aura fermement surmonté la crise due...

Tunisie – Activité minière: des efforts pour booster la production dans le bassin de Gafsa

L’activité minière en Tunisie est connue depuis l’époque romaine. Les différents minerais exploités sont le phosphate, le sel, le fer, le gypse, la fluorine-barytine...

Tunisie: Les entreprises différemment impactées par la Covid- 19

La Bourse de Tunis a publié, récemment, le bilan de l’activité boursière de 2020. Les chiffres montrent que certaines sociétés sont bien portantes malgré la...

Tunisie: Nabil Karoui arrêté

Le Pôle judiciaire économique et financier a émis un mandat de dépôt contre Nabil Karoui, président du parti Qalb Tounes, a annoncé le porte-parole...

Dans la même catégorie

- Advertisement -