mercredi, juin 16, 2021

Montage automobile : 2,9 milliards de dollars d’importation des collections CKD en 10 mois d’activité

Les Plus lus

Transfert illicite des devises vers l’étranger: Maersk Tunisia soupçonné de fraude

Le feuilleton du leader mondial du transport maritime, Maersk Tunisia, continue de tourner sans trouver sans épilogue, tellement ses intérêts sont menacés sur le sol Tunisien. Cette menace, qui guette la Compagnie, fait bouger les lignes au point où elle fait sortir de son mutisme l’ambassadrice du Danemark, accréditée à Tunis mais résidante en Algérie, Julie Pruzan.

Restriction des importations des kits CKD/SKD: coup de massue au secteur de l’automobile

Moins de dix jours après l’annonce de recourir à l’importation des véhicules de moins de 3 ans, le ministère...

Le 28e Forum économique mondial: L’Afrique en route vers la 4e révolution industrielle

Le 28e Forum économique mondial sur l'Afrique est entré jeudi dans sa deuxième journée, et a appelé à cette...

Le secteur automobile  susciter des interrogations, après 10 mois d’activité durant l’exercice 2018 . Et pour cause, la facture d’importation des collections CKD destinés à l’activité assemblage a connu, au cours des dix premiers mois de cette année, une augmentation de près du double.
Les importations des kits ont progressé de 100% entre janvier et octobre 2018 par rapport à la même période de 2017.  Une saignée pour les réserves en devise du pays.

Selon les douanes, le montant global a atteint 2,9 milliards de dollars alors qu’il était de l’ordre de 1,65 mds pour la même période de l’année 2017 (+76%).

Dans le détail, la même source précise que les importations des kits de véhicules de tourisme ont coûté au Trésor public 2,38 milliards de dollars, soit une augmentation de 1,11 mds dollars (+87%) et ceux des véhicules de transport de personnes et de marchandises à 518,62 millions de dollars, soit une évolution de 145,53 millions (+37,53).

A deux mois de la fin de l’année, cette facture a déjà dépassé les prévisions les plus optimistes pour tout l’exercice 2018 et qui ne devait pas logiquement dépasser les 2,6 milliards.

Pour les plus optimistes, ce bilan renseigne sur l’accélération de l’activité d’assemblage dans les sept usines officiellement répertoriées, Renault, Sovac, Tahkout, Mazouz, Glovis, GMI et Peugeot.

A l’exception de Renault Production qui continue à fonctionner autour de 3 modèles seulement, les autres se sont distinguées par une multiplication effrénée des modèles, avec l’intégration même de finitions haut de gamme et de marque premium.

Il faut dire que la transparence entourant l’activité de montage n’est pas toujours au rendez-vous.

En l’état actuel des choses, il est attendu que cette facture poursuive encore son envolée durant les prochaines années, notamment avec l’entrée prévue de plusieurs autres usines, tant dans le domaine utilitaire et industriel que le tourisme. Des marques comme Suzuki, Ford, Renault Trucks, Daewoo Trucks, Mitsubishi, BAIC, JAC, Mahindra sont déjà dans les starting-blocks et n’attendent, pour certaines, que le feu vert pour se lancer dans la commercialisation de leurs produits.

Par ailleurs, les chiffres des douanes enseignent sur une baisse de 34 millions de dollars des importations de la pièce de rechange, qui passe ainsi de 340,16 millions de dollars en 2017 à 306,33 millions en 2018 (-10%), alors que le montant consacré à l’importation des pneumatiques a été, au cours des dix premiers mois de 2018, de 114,56 millions de dollars, soit une évolution de 8,06% par rapport à la même période de 2017 qui était de 106,02 millions de dollars.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles récents

Chengriha en « mission secrète » à Paris : le ministère de la Défense dément

Le ministère de la Défense nationale (MDN) a démenti "catégoriquement", mardi, l'information publiée par le site électronique du magazine...

Législatives du 12 juin : les indépendants deuxième force politique du pays

La victoire est revenue lors des Législatives du 12 juin au parti du Front de libération nationale (FLN), alors que les indépendants ont créé...

Législatives: 8,35% des députés sont des femmes dans la nouvelle APN

Les femmes sont représentées à hauteur de 8,35% dans la nouvelle composante de l'Assemblée populaire nationale, soit 34 des 407 sièges, selon les résultats...

Législatives : un taux de participation de 23,03%

Le taux de participation aux élections législatives du 12 juin s’est établi à 23,03%, a annoncé, ce mardi, le président de l’Autorité nationale indépendante...

Ligue 1: une occasion pour la JSK de monter sur le podium

La JS Saoura, deuxième au classement de Ligue 1 de football, affrontera en déplacement le MC Alger avec l'objectif de réduire l'écart avec le...

Belmadi: « Cette série d’invincibilité n’est pas le fruit du hasard »

Le sélectionneur algérien Djamel Belmadi a estimé samedi, que la série d'invincibilité de 27 matchs des Verts, n'est pas "le fruit du hasard, mais...

Service après-vente: les opérateurs tenus d’assurer le service

Le fabricant et/ou l'importateur de biens doit assurer le service après-vente du bien mis sur le marché d'une manière à couvrir l'ensemble de son...

Selon l’AIE sur le pétrole: la demande mondiale devrait revenir d’ici la fin de 2022 aux niveaux d’avant la pandémie

Considérer comme le rapport de référence en matière de données et de perspectives du marché pétrolier mondial, la publication de l’AIE l’optimisme affiché par...

Dans la même catégorie

- Advertisement -