jeudi, avril 15, 2021

Montage de véhicules : la facture explose entre janvier et août 2018 passant à 2,22 milliards contre 1,26 sur la même période de 2017

Les Plus lus

Transfert illicite des devises vers l’étranger: Maersk Tunisia soupçonné de fraude

Le feuilleton du leader mondial du transport maritime, Maersk Tunisia, continue de tourner sans trouver sans épilogue, tellement ses intérêts sont menacés sur le sol Tunisien. Cette menace, qui guette la Compagnie, fait bouger les lignes au point où elle fait sortir de son mutisme l’ambassadrice du Danemark, accréditée à Tunis mais résidante en Algérie, Julie Pruzan.

Restriction des importations des kits CKD/SKD: coup de massue au secteur de l’automobile

Moins de dix jours après l’annonce de recourir à l’importation des véhicules de moins de 3 ans, le ministère...

Le 28e Forum économique mondial: L’Afrique en route vers la 4e révolution industrielle

Le 28e Forum économique mondial sur l'Afrique est entré jeudi dans sa deuxième journée, et a appelé à cette...

La facture globale d’importation des collections CKD destinées à l’industrie de montage des véhicules s’est chiffrée à 2,22 milliards de dollars entre janvier et fin août 2018, contre 1,26 milliard de dollars à la même période de 2017.

Selon les statistiques du Centre national d’information et de statistiques (Cnis) des douanes, la facture d’importation en CKD s’est établie à plus de 1,83 milliard de dollars sur les huit premiers mois de 2018, contre 936,86 millions de dollars durant la même période de 2017.

Ce qui donne une hausse de 897 millions de dollars correspondant à une augmentation de 95,75% entre les deux périodes de comparaison. Pour leur part, les importations des véhicules de transport de personnes et de marchandises et de collections CKD, ont également connu une hausse en s’établissant à 386,2 millions de dollars sur les huit premiers mois de 2018 contre 323,65 millions de dollars à la même période de 2017, soit une hausse de 62,55 millions de dollars (+19,33%). La facture globale d’importation des collections CKD destinées à l’industrie de montage de ces deux types de véhicules s’est chiffrée à 2,22 milliards de dollars entre janvier et fin août 2018 contre 1,26 milliard de dollars à la même période de 2017, en hausse de 960 millions de dollars (+76%).

Ce qui n’est pas le cas des importations des parties et accessoires des véhicules automobiles (pièces détachées pour les automobiles finies…), qui, elles, ont baissé à 239,2 millions de dollars contre 271,9 millions de dollars, soit une baisse de près de 33 millions de dollars (-12,03%). Le chiffre de 1,83 milliard de dollars d’importation des collections CKD (produits non assemblés) destinées à l’industrie de montage des véhicules de tourisme, dépasse largement celui de toute l’année 2017 qui était de 1,62 milliard de dollars, alors que celui de toute l’année 2016 était de 1,35 milliard de dollars.

Concernant les importations des véhicules de transport de personnes et de marchandises et des collections CKD de cette catégorie de véhicules, elles s’étaient chiffrées à 512,6 millions de dollars en 2017 (contre 767,7 millions de dollars en 2016). Ce qui avait donné une facture globale de 2,13 milliards de dollars en 2017 (contre 2,12 milliards de dollars en 2016).

Si les autorités ont pris la mesure d’interdire l’importation de véhicules finis, c’est justement pour faire baisser la facture d’importation. Mais tout porte à croire que l’État ne semble pas en mesure de trouver la solution. Au regard des chiffres des douanes, force est de constater que l’industrie automobile peine à faire sa part dans le décollage du secteur attendu par l’économie nationale.

Avec une demande toujours vigoureuse et un taux d’intégration dans l’industrie automobile nationale qui peine toujours à atteindre les objectifs tracés par le gouvernement, le recours aux achats des collections CKD continuera encore à peser lourdement sur la facture d’importation.

Liberté

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles récents

7ème art: le cinéaste Ahmed Rachedi nommé conseiller de Tebboune

Le réalisateur et cinéaste algérien, Ahmed Rachedi, a été nommé conseiller auprès du président de la République, chargé de...

Importation de véhicules neufs: le dossier réglé bientôt enfin

Interrogé sur le sujet de l'importation de véhicules neufs, lors de la rencontre périodique avec les représentants de certains médias nationaux, le président de...

Députés français veulent savoir: vérité sur les déchets nucléaires enterrés en Algérie

Neufs députés français ont réclamé, dans une lettre adressée à Macron et publiée par le Journal Du Dimanche (le JDD), la publication des « données et les...

Equipe nationale du Maroc: Halilhodzic « adore » les journalistes

Le  coach  de  l’équipe  marocaine  de  football,  le  Bosniaque  Vahid Halilhodzic, a longuement évoqué ses mauvais souvenirs avec la presse algérienne, à l'occasion d'une...

Ramadhan: mise en place des marchés à bas prix

Le ministre du Commerce, Kamel Rezig a ordonné, dimanche, l'accélération de la mise en place des marchés de ventes au rabais et la vente...

Produits alimentaires : La facture d’importation affiche 10 milliards $ en 2020

La facture d’importation des produits alimentaires en Algérie dépasse 10 milliards de dollars en 2020, a indiqué, ce lundi, le premier ministre, Abdelaziz Djerad,...

Concours du village le plus propre de Tizi-Ouzou : Azra lauréat de l’édition 2021

Les lauréats de la 8ème édition du concours « Rabah Aissat » du village le plus propre de la wilaya de Tizi-Ouzou, ont été dévoilés, ce...

Cinéma: avant-première du long métrage « Saliha » et du court métrage « El waldin »

La salle Ibn Zeydoune (Alger) a abrité, samedi soir, l'avant première du long métrage "Saliha" réalisé par Mohamed Sahraoui et le court métrage "El...

Dans la même catégorie

- Advertisement -