vendredi, octobre 30, 2020

Montage et importation de véhicules neufs: Tebboune veut faire adopter rapidement les nouveaux cahiers des charges

Les Plus lus

Transfert illicite des devises vers l’étranger: Maersk Tunisia soupçonné de fraude

Le feuilleton du leader mondial du transport maritime, Maersk Tunisia, continue de tourner sans trouver sans épilogue, tellement ses intérêts sont menacés sur le sol Tunisien. Cette menace, qui guette la Compagnie, fait bouger les lignes au point où elle fait sortir de son mutisme l’ambassadrice du Danemark, accréditée à Tunis mais résidante en Algérie, Julie Pruzan.

Restriction des importations des kits CKD/SKD: coup de massue au secteur de l’automobile

Moins de dix jours après l’annonce de recourir à l’importation des véhicules de moins de 3 ans, le ministère...

Le 28e Forum économique mondial: L’Afrique en route vers la 4e révolution industrielle

Le 28e Forum économique mondial sur l'Afrique est entré jeudi dans sa deuxième journée, et a appelé à cette...

Il concerne  les cahiers des charges relatifs au montage de produits électroménagers, au montage de véhicules, à l’importation de véhicules neufs et à l’acquisition de chaînes et d’équipements rénovées.

Le Président Tebboune veut faire vite et sans perdre de temps, car le temps passe et la crise devient de plus en plus pesant sur l’économie du pays qui se fragilise avec la dégringolade du prix du baril.

Intervenant lors du Conseil des ministres qu’il a présidé dimanche, M. Tebboune a instruit le ministre de l’Industrie d’adopter les décrets concernant les cahiers des charges relatifs au montage de produits électroménagers, au montage de véhicules, à l’importation de véhicules neufs et à l’acquisition de chaînes et d’équipements rénovées, a indiqué un communiqué de la présidence de la République.

S’exprimant à l’issue d’une communication présentée par le ministre de l’Industrie sur les cahiers de charges relatifs à la réorganisation des activités industrielles, le président de la République a signalé « le besoin de stabilité à donner au dispositif légal à mettre en place », comme décidé précédemment, en lui conférant une durée de vie d’au moins 10 ans.

« Tout texte règlementaire à ce sujet doit être étudié sérieusement en veillant à ce que ses dispositions ne soient pas liées à des considérations de conjoncture ou à des intérêts particuliers », a souligné le chef dl’Etat.

S’agissant des acquisitions d’usines usagées, M. Tebboune a insisté sur la nécessité de veiller à s’entourer d’un certain nombre de garanties.

A ce propos, il a exigé que l’outil de production acheté doit être viable, acquis produit en main, et n’ayant pas servi plus de cinq (05) ans au jour de son acquisition, que l’outil en question doit être capable de contribuer à la production de valeur ajoutée et à concourir à la création d’emplois.

A cet effet, M. Tebboune a précisé que toute opération rentrant dans ce cadre doit se faire après « une étude approfondie à priori et qui soit réalisée avec des bureaux d’études et de compagnies d’assurances connues, sans perdre de vue le besoin d’expertise de pays tiers ».

Toujours dans le même chapitre, le président de la République a instruit le ministre de l’Industrie à prendre une décision de manière à rendre l’outil de production importé incessible pendant une durée qui soit au minimum de cinq années.

S’agissant de l’importation de véhicules neufs, le processus doit se faire au niveau national par des opérateurs nationaux à travers un réseau efficient et professionnel de service après-vente, a mentionné le chef de l’Etat.Concernant les opérateurs étrangers, un texte ultérieur qui régira leur intervention dans ce secteur sera élaboré, a précisé M. Tebboune.

En outre, le ministre des Finances a été instruit à l’effet de prendre des mesures fiscales et douanières destinées à l’encouragement de l’importation des véhicules électriques.

En ce qui concerne le montage des produits électroménagers, le président de la République a rappelé que l’intégration de rigueur doit rester celle de 70% obligatoire dès la première année, tandis que le processus du montage de véhicules doit démarrer avec un taux d’intégration de 30% au minimum.

« L’objectif, in fine, étant de parvenir à créer un process complet avec au bout, une véritable industrie mécanique », a-t-il tenu à clarifier.

Quant au texte relatif à la sous-traitance industrielle, le Président de la république a décidé de programmer son examen lors de la prochaine réunion du Conseil des ministres, a conclu le communiqué.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles récents

Micro-entreprises: les attributions du ministre délégué auprès du Premier ministre fixées

Plusieurs missions ont été attribuées au ministre délégué auprès du Premier ministre, chargé de la micro-entreprise, portant notamment sur...

CPA: lancement de neuf produits issus de la finance islamique

Le Crédit Populaire d'Algérie (CPA) a lancé dimanche la commercialisation de neuf (9) produits de la finance islamique au niveau de son agence du...

Atteindre un taux de 70% de stations-service proposant le Sirghaz d’ici 5 ans

Le groupe public Naftal ambitionne d'atteindre le taux de 70% des stations-service proposant le Sirghaz d'ici les 5 prochaines années, a indiqué son Président...

Ville nouvelle de Hassi Messaoud: le projet mis sous la tutelle du ministère de l’Habitat

Le projet de réalisation la Ville nouvelle de Hassi Messaoud (Ouargla) a été officiellement mis sous la tutelle du ministère de l'Habitat, de l’urbanisme...

Le projet d’amendement de la Constitution garantit la souveraineté totale du pays sur ses ressources naturelles

Le ministre de l’Energie, Abdelmadjid Attar, a affirmé, mardi, à Alger, que le projet d'amendement de la Constitution, qui sera soumis au référendum le...

Kamel Rezig réaffirme sa volonté d’accompagner plus les producteurs et les exportateurs

Le ministre du Commerce, Kamel Rezig, a réaffirmé mardi à Bouira l’engagement et la disposition de son département à accompagner davantage les producteurs ainsi...

Finances : le CPA lance un nouveau produit dédié aux PME et startups

Le Président directeur général (Pdg) du Crédit Populaire d'Algérie (CPA), Mohammed Dahmani, a annoncé, mardi à Alger, le lancement officiel par cette banque publique...

Commerce extérieur: exportation de 240 000 m2 de plaques de plâtres vers le Maroc

Une cargaison de 240.000 mètres carrés de plaques de plâtres standards ignifuges (résistantes au feu) et hydrofuges (résistantes à l'humidité) vient d’être exportée vers...

Dans la même catégorie

- Advertisement -