Opération inédite à l’occasion de l’Aïd: l’Etat compte ramasser 800.000 unités sur 4 millions de peaux d’ovins et bovins sacrifiés durant cette fête religieuse

Si cette opération jamais réalisée enregistre un succès, elle constituera une bouffée d’oxygène pour les entreprises de tannerie. Environ 4 millions de bêtes qui sont sacrifiées en Algérie, sans que les peaux ne soient récupérées. Économiquement cette initiative est rentable et utile. Puisque, le e cuir en produit semi-fini, figure parmi les produits exportés par le pays.

Cette année, il s’agit d’une opération pilote initiée par le ministère de l’Industrie et des Mines pour booster la filière des cuirs, entrant dans le cadre d’un programme d’assistance de la Banque mondiale pour appuyer la diversification des exportations de l’Algérie.

Pour se faire, une campagne de collecte de peaux d’ovins et de bovins de l’aïd sera lancée par le ministère de l’Industrie et des Mines. Cette initiative a pour principal objectif de répondre à un besoin en matière première pour les entreprises de la filière cuir, dont les produits sont destinés essentiellement à l’exportation.

Le ministère table sur une vaste campagne de communication et de sensibilisation pour réussir cette opération pilote qui permettra aux opérateurs du secteur du cuir de respirer un tant soit peu. Le cuir, en produit semi-fini, figure parmi les produits exportés par le pays.

Il s’agit d’une opération pilote pour booster la filière des cuirs, entrant dans le cadre d’un programme d’assistance de la Banque mondiale pour appuyer la diversification des exportations de l’Algérie.

Hassiba Mokraoui, directrice générale de la PME au ministère de l’Industrie et des Mines, souligne d’ailleurs l’importance de la mise en valeur d’un produit de qualité, disponible, habituellement jeté n’importe où sans qu’il ne profite à personne. «Nous avons touché un besoin de restructurer la filière cuir qui constitue une des sources de devises dans le cadre des exportations hors hydrocarbures. Le manque de peaux est le problème principal rencontré par la filière à la recherche de dynamisation.

Selon H. Mokraoui, il s’agit d’une opération pilote qui touchera pour sa première édition six wilayas, à savoir Alger, Constantine, Jijel, Batna, Sétif et Oran. Comme premier objectif, l’initiative permettra de collecter près de 800 000 peaux, selon les prévisions du ministère de l’Industrie qui ne donne pas le coût de l’opération de ramassage mais également le prix global de la quantité collectée.

S.B

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici