Pêche et productions halieutiques: des chantiers pour augmenter les capacités du secteur

Le ministre de la Pêche et des productions halieutiques, Hicham Sofiane Salaouatchi, a mis en avant mercredi à Alger, lors d’une rencontre de coordination avec les représentants des professionnels, la nécessité d’augmenter les capacités de production dans le secteur, annonçant l’ouverture de chantiers à cet effet en coordination avec les autres départements ministériels, a indiqué un communiqué du ministère.

Lors de la rencontre tenue par visioconférence, M. Salaouatchi a appelé à poursuivre les efforts visant à augmenter les capacités du secteur afin qu’il puisse occuper la place économique qui lui sied et contribuer à la sécurité alimentaire », a précisé le communiqué.

Le ministre a invité les représentants des professionnels à contribuer à la réalisation des objectifs du secteur de la pêche, annonçant à cette occasion l’ouverture de plusieurs chantiers, en coordination avec les autres départements ministériels, pour la modernisation des capacités du secteur, le développement des capacités de transformation et la création d’un tissu industriel de startup et de micro-entreprises.

La rencontre a également permis de passer en revue les mesures d’urgence et les propositions visant à contribuer à l’organisation de l’activité de pêche, à la diversification et à l’augmentation de la production et à la réduction de la facture des importations.

Entre autres objectifs tracés, le communiqué a évoqué la concrétisation de la pêche en haute mer, la modernisation et le développement de la construction navale, la valorisation des capacités de production aquacole et la mise à contribution de la recherche scientifique pour le développement du secteur.

Cette première rencontre du genre avec les professionnels du secteur, au début de laquelle une minute de silence a été observée à la mémoire des victimes des feux de forêt, a aussi été l’occasion d’exposer les différentes préoccupations soulevées par la Chambre algérienne de la pêche et de l’aquaculture.

Il s’agit notamment de l’amélioration des conditions socio-professionnelles des pêcheurs, de la régulation du marché en termes de matériel de pêche et de commercialisation des produits halieutiques et de l’organisation de l’activité de pêche.

- Advertisement -
Articles récents
- Advertisement -
A lire également
- Advertisement -