Pétrole: le baril entame la semaine en forte progression

Les cours du pétrole brut ont nettement rebondi lundi après sept séances de baisse consécutives, soutenus par des achats à bon compte sans que le marché n’y voit pour autant un nouvel élan.

Le baril de Brent de la mer du nord pour livraison en octobre a fini à 68,75 dollars à Londres, en nette hausse de 5,47% ou 3,57 dollars.

A New York, le baril américain de WTI pour le mois d’octobre également, dont c’était le premier jour d’utilisation comme échéance de référence, a pris de la hauteur, à 65,64 dollars, en progression de 5,32% ou de 3,32 dollars.

Après avoir frôlé son plus bas niveau depuis fin avril en début de séance, le WTI est reparti à la hausse, sans annonce particulière hormis l’absence de nouveau cas de coronavirus d’origine locale en Chine, selon les autorités, après un rebond épidémique ces dernières semaines.

« Ce n’est pas comme si quelque chose s’était produit ce week-end de nature à soutenir le marché« , a expliqué Robert Yawger, responsable des contrats à terme sur l’énergie chez Mizuho Securities.

« Après sept jours de pilonnage, les acheteurs à bon compte sont entrés dans la danse et ont fait remonter les prix« , a-t-il ajouté.

Le repli du dollar, qui avait atteint la semaine dernière un plus haut de dix mois face à l’euro, a aussi joué pour l’or noir, coté dans la devise américaine.

Pour autant, l’embellie de lundi, essentiellement technique, pourrait être de courte durée, a prévenu Robert Yawger, pour qui les spéculateurs ne devraient pas aller beaucoup plus loin dans leurs achats avant la publication des réserves de pétrole aux États-Unis, mercredi.

Même tendance à la hausse observée ce matin à l’ouverture des marchés. Le Brent affichait vers 7h30 Gmt une hausse de 0,47 % à 69,10 dollars le baril.

- Advertisement -
Articles récents
- Advertisement -
A lire également
- Advertisement -