Plainte auprès du Ministère de l’Intérieur: DJS de Tizi Ouzou, mauvais payeur

La Direction de la jeunesse et des sports (DJS) tourne le dos aux entrepreneurs ayant lui réaliser des structures sportives et autres. Cette situation incompréhensible de la part d’un commis de l’Etat à provoqué le banqueroute et cessation d’activité de plusieurs opérateurs.

En effet, après plusieurs mois d’attente pour voir leur situation financière assainie par les autorités locales, des entrepreneurs de Tizi Ouzou, qui avaient réalisé plusieurs projets pour le compte de la Direction de la jeunesse et des sports (DJS), comptent saisir le ministre de l’Intérieur et celui de la Jeunesse et des Sports pour régler leur situation.

“Cela fait des années que nous attendons une réaction des autorités locales, en vain”, témoignent-ils, ajoutant que l’interpellation des ministres sera rendue publique sous peu. Ils rappellent que les projets réalisés dans l’urgence pour le compte de la DJS leur ont coûté plusieurs millions de dinars. Certains ont même cessé toute activité pour cause de non-paiement des arriérés détenus par la DJS.

- Advertisement -
Articles récents
- Advertisement -
A lire également
- Advertisement -