PLF 2020 : suppression des impôts et taxes pour les start-up

Bonne nouvelle pour les créateurs de start-up. Ces dernières seront totalement exonérées des impôts et taxes, selon la mouture de la LF 2020 dévoilée par le Gouvernement Bedoui.

Ce n’est pas tout. Il est préconisé également qu’un porteur de projet de start-up n’est pas dans l’obligation de disposer d’un locale pour obtenir un registre de commerce.

En défendant sa proposition, le Premier ministre, Noureddine Bedoui a insisté, ce samedi à Alger, sur l’encouragement à la création de start-up, à travers la suppression des impôts et taxes.

Lors de l’ouverture de la conférence nationale sur les start-up, M. Bedoui a fait état de l’introduction de dispositions dans le projet de loi de finances (PLF 2020) relatives à l’exonération des start-up et des investissements des jeunes porteurs de projets des différents impôts et taxes et la mise en place de mesures incitatives à même de leur faciliter l’accès au foncier aux fins d’extension de leurs projets.

Le Premier ministre a également fait part de mesures pour faciliter l’inscription des start-up au registre de commerce avec dispense de disposer d’un local.

Par ailleurs, M. Bedoui a rappelé la consécration de plus de 8.000 locaux non exploités dans les agglomérations, au niveau national, au profit des jeunes porteurs de projets, rappelant que cette opération avait été lancée en juin dernier.

- Advertisement -
Articles récents
- Advertisement -
A lire également
- Advertisement -