mercredi, juin 16, 2021

PLFC : baisse des réserves de change à 44,2 mds à fin 2020

Les Plus lus

Transfert illicite des devises vers l’étranger: Maersk Tunisia soupçonné de fraude

Le feuilleton du leader mondial du transport maritime, Maersk Tunisia, continue de tourner sans trouver sans épilogue, tellement ses intérêts sont menacés sur le sol Tunisien. Cette menace, qui guette la Compagnie, fait bouger les lignes au point où elle fait sortir de son mutisme l’ambassadrice du Danemark, accréditée à Tunis mais résidante en Algérie, Julie Pruzan.

Restriction des importations des kits CKD/SKD: coup de massue au secteur de l’automobile

Moins de dix jours après l’annonce de recourir à l’importation des véhicules de moins de 3 ans, le ministère...

Le 28e Forum économique mondial: L’Afrique en route vers la 4e révolution industrielle

Le 28e Forum économique mondial sur l'Afrique est entré jeudi dans sa deuxième journée, et a appelé à cette...

Les réserves de change du pays baisseront à 44,2 milliards de dollars d’ici fin 2020 selon les estimations de la Loi de finances complémentaire (LFC) 2020, a indiqué dimanche le ministre de la Communication, porte-parole du Gouvernement, Amar Belhimer.

« Le niveau des réserves de change reculera de 51,6 mds USD, tel que fixé dans la Loi de finances actuelle, à 44,2 mds dans la LFC « a précisé M. Belhimer qui répondait à une question sur l’impact économique de la pandémie du coronavirus en Algérie, lors de son passage de son émission de la radio nationale.

Ce niveau de réserves de change équivaut à une année d’importation, a-t-il fait savoir.

Pour ce qui est du secteur des hydrocarbures, la baisse enregistrée sur le marché pétrolier mondial devrait réduire les exportations de l’Algérie pour l’année en cours à hauteur de 7,5%, selon M. Belhimer.

Sur cette base, le gouvernement prévoit dans la LFC 2020 un recul des recettes des hydrocarbures à 20,6 mds contre 37,4 mds prévus dans la Loi de finances initiale de 2020.

A l’exception du secteur des hydrocarbures, la base fiscale perdra également quatre mois de contributions fiscales, vu le retard accusé en matière d’activités économiques entre les mois de mars et de juin, explique M. Belhimer.

Le secteur agricole est quelque peu épargné par cette stagnation économique, mais le niveau de recouvrement des impôts dans ce secteur reste faible, a ajouté le ministre.

Le Porte-parole du Gouvernement a, à ce propos, rappelé les quatre objectifs fixés par le président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, quant à l’orientation économique du pays dans le contexte de la pandémie.

Il s’agit de la réduction « substantielle » de la facture des importations du fait de l’amenuisement des recettes d’hydrocarbures, de la réduction « significative » du budget de fonctionnement de l’Etat, de la réduction de la facture des services, ainsi que la réduction des dépenses d’exploitation et des coûts d’investissement de Sonatrach de 14 à 7 milliards de dollars durant l’année en cours.

« Avec de telles mesures, nous nous rapprochons du seuil minimum de dépenses incompressibles », selon M. Belhimer qui a précisé que l’économie nationale avait connu des périodes analogues en 1986, 1990 et 1994, qui ont amené les pouvoirs publics à recourir au seuil minimum de dépenses incompressibles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles récents

Chengriha en « mission secrète » à Paris : le ministère de la Défense dément

Le ministère de la Défense nationale (MDN) a démenti "catégoriquement", mardi, l'information publiée par le site électronique du magazine...

Législatives du 12 juin : les indépendants deuxième force politique du pays

La victoire est revenue lors des Législatives du 12 juin au parti du Front de libération nationale (FLN), alors que les indépendants ont créé...

Législatives: 8,35% des députés sont des femmes dans la nouvelle APN

Les femmes sont représentées à hauteur de 8,35% dans la nouvelle composante de l'Assemblée populaire nationale, soit 34 des 407 sièges, selon les résultats...

Législatives : un taux de participation de 23,03%

Le taux de participation aux élections législatives du 12 juin s’est établi à 23,03%, a annoncé, ce mardi, le président de l’Autorité nationale indépendante...

Ligue 1: une occasion pour la JSK de monter sur le podium

La JS Saoura, deuxième au classement de Ligue 1 de football, affrontera en déplacement le MC Alger avec l'objectif de réduire l'écart avec le...

Belmadi: « Cette série d’invincibilité n’est pas le fruit du hasard »

Le sélectionneur algérien Djamel Belmadi a estimé samedi, que la série d'invincibilité de 27 matchs des Verts, n'est pas "le fruit du hasard, mais...

Service après-vente: les opérateurs tenus d’assurer le service

Le fabricant et/ou l'importateur de biens doit assurer le service après-vente du bien mis sur le marché d'une manière à couvrir l'ensemble de son...

Selon l’AIE sur le pétrole: la demande mondiale devrait revenir d’ici la fin de 2022 aux niveaux d’avant la pandémie

Considérer comme le rapport de référence en matière de données et de perspectives du marché pétrolier mondial, la publication de l’AIE l’optimisme affiché par...

Dans la même catégorie

- Advertisement -