lundi, novembre 30, 2020

PLFC : baisse des réserves de change à 44,2 mds à fin 2020

Les Plus lus

Transfert illicite des devises vers l’étranger: Maersk Tunisia soupçonné de fraude

Le feuilleton du leader mondial du transport maritime, Maersk Tunisia, continue de tourner sans trouver sans épilogue, tellement ses intérêts sont menacés sur le sol Tunisien. Cette menace, qui guette la Compagnie, fait bouger les lignes au point où elle fait sortir de son mutisme l’ambassadrice du Danemark, accréditée à Tunis mais résidante en Algérie, Julie Pruzan.

Restriction des importations des kits CKD/SKD: coup de massue au secteur de l’automobile

Moins de dix jours après l’annonce de recourir à l’importation des véhicules de moins de 3 ans, le ministère...

Le 28e Forum économique mondial: L’Afrique en route vers la 4e révolution industrielle

Le 28e Forum économique mondial sur l'Afrique est entré jeudi dans sa deuxième journée, et a appelé à cette...

Les réserves de change du pays baisseront à 44,2 milliards de dollars d’ici fin 2020 selon les estimations de la Loi de finances complémentaire (LFC) 2020, a indiqué dimanche le ministre de la Communication, porte-parole du Gouvernement, Amar Belhimer.

« Le niveau des réserves de change reculera de 51,6 mds USD, tel que fixé dans la Loi de finances actuelle, à 44,2 mds dans la LFC « a précisé M. Belhimer qui répondait à une question sur l’impact économique de la pandémie du coronavirus en Algérie, lors de son passage de son émission de la radio nationale.

Ce niveau de réserves de change équivaut à une année d’importation, a-t-il fait savoir.

Pour ce qui est du secteur des hydrocarbures, la baisse enregistrée sur le marché pétrolier mondial devrait réduire les exportations de l’Algérie pour l’année en cours à hauteur de 7,5%, selon M. Belhimer.

Sur cette base, le gouvernement prévoit dans la LFC 2020 un recul des recettes des hydrocarbures à 20,6 mds contre 37,4 mds prévus dans la Loi de finances initiale de 2020.

A l’exception du secteur des hydrocarbures, la base fiscale perdra également quatre mois de contributions fiscales, vu le retard accusé en matière d’activités économiques entre les mois de mars et de juin, explique M. Belhimer.

Le secteur agricole est quelque peu épargné par cette stagnation économique, mais le niveau de recouvrement des impôts dans ce secteur reste faible, a ajouté le ministre.

Le Porte-parole du Gouvernement a, à ce propos, rappelé les quatre objectifs fixés par le président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, quant à l’orientation économique du pays dans le contexte de la pandémie.

Il s’agit de la réduction « substantielle » de la facture des importations du fait de l’amenuisement des recettes d’hydrocarbures, de la réduction « significative » du budget de fonctionnement de l’Etat, de la réduction de la facture des services, ainsi que la réduction des dépenses d’exploitation et des coûts d’investissement de Sonatrach de 14 à 7 milliards de dollars durant l’année en cours.

« Avec de telles mesures, nous nous rapprochons du seuil minimum de dépenses incompressibles », selon M. Belhimer qui a précisé que l’économie nationale avait connu des périodes analogues en 1986, 1990 et 1994, qui ont amené les pouvoirs publics à recourir au seuil minimum de dépenses incompressibles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles récents

Le Bureau de l’APN examine 17 modifications proposées au PLFC 2021

Le Bureau de l’Assemblée populaire nationale (APN) s’est réuni jeudi sous la présidence de Slimane Chenine, président de l’Assemblée...

Le gaz source abondante et souple, répond aux besoins mondiaux croissants

Les ministres participants à la réunion du Forum des pays exportateurs de gaz (GECF) tenue par visioconférence ont affirmé que le gaz serait une...

Gaz: la part dans le mix énergétique mondial atteindra un taux de 28% d’ici 2050

La part du gaz dans le mix énergétique mondial passera d'un taux de 23 % actuellement à 28 % d’ici 2050, a indiqué jeudi...

Construction de véhicules-concessionnaires: création de deux comités techniques

Deux comités techniques interministériels ont été créés par le ministère de l'Industrie dans l'objectif d'examiner et de suivre les dossiers relatifs à l'exercice de...

Carburant : L’Algérie en mesure de convertir 500.000 véhicule/An au GPL

L'Algérie a les moyens de convertir près de 500.000 véhicules/AN pour rouler au Gaz de pétrole liquéfié (GPL), a indiqué l'Union nationale des installateurs...

L’Algérie procèdera à la réalisation progressive de centrales électriques

Le Président directeur général (PDG) du groupe Sonelgaz, Chaher Boulakhras a affirmé, mercredi à Blida, que l'Algérie procèdera désormais à la réalisation "progressive" de...

Lancement de la 1ère édition du Forum des Transports lundi prochain

Le ministre des Transports, Lazhar Hani supervisera lundi prochain le lancement de la première édition du "Forum des Transports" qui s'inscrit dans le cadre...

Complexe El-Hadjar: importation de l’acier brut pour résoudre le problème d’approvisionnement

Le Complexe sidérurgique d'El-Hadjar (Annaba) sera autorisé à importer de l'acier brut en cas de production locale déficitaire, pour résoudre le problème d'approvisionnement en...

Dans la même catégorie

- Advertisement -