mardi, juin 15, 2021

Pollution marine : 600.000 tonnes de plastiques jetés chaque année Méditerranée

Les Plus lus

Transfert illicite des devises vers l’étranger: Maersk Tunisia soupçonné de fraude

Le feuilleton du leader mondial du transport maritime, Maersk Tunisia, continue de tourner sans trouver sans épilogue, tellement ses intérêts sont menacés sur le sol Tunisien. Cette menace, qui guette la Compagnie, fait bouger les lignes au point où elle fait sortir de son mutisme l’ambassadrice du Danemark, accréditée à Tunis mais résidante en Algérie, Julie Pruzan.

Restriction des importations des kits CKD/SKD: coup de massue au secteur de l’automobile

Moins de dix jours après l’annonce de recourir à l’importation des véhicules de moins de 3 ans, le ministère...

Le 28e Forum économique mondial: L’Afrique en route vers la 4e révolution industrielle

Le 28e Forum économique mondial sur l'Afrique est entré jeudi dans sa deuxième journée, et a appelé à cette...

Le projet d’appui dans les domaines de l’eau et de l’environnement « WES » (Water and Environment Support), financé par l’Union européenne, vient de lancer en Algérie une intervention ayant pour fin de lutter contre la pollution marine due notamment aux déchets plastiques, a appris l’APS auprès du ministère de l’Environnement.

L’intervention porte particulièrement sur les dispositifs de surveillance de l’évolution de la pollution et les mesures à mettre en place en réponse à cette problématique, selon un responsable au ministère, soulignant que qu’une surveillance exhaustive permettra au pays de prendre des décisions avisées et de déterminer les actions à engager en priorité pour résoudre le problème de la pollution marine.

Elle vise essentiellement à renforcer la capacité des différents acteurs en Algérie à soutenir la mise en œuvre des politiques environnementales destinées à éliminer les déchets marins et à protéger les zones littorales.

A la faveur de ce projet, des données précises seront produites, sur les quantités, les types, la composition et les sources des déchets présents à la surface de la mer (en zone pélagique) et des déchets reposant sur les fonds marins (en zone benthique).

WES est un projet régional conçu pour contribuer à la mise en oeuvre d’une approche intégrée de la réduction et de la prévention de la pollution. Son intervention en Algérie s’inscrit dans le cadre du Plan régional sur la gestion des déchets marins en Méditerranée, adopté par les parties contractantes à la convention de Barcelone.

Ainsi, les pays de la Méditerranée sont tenus d’inclure des mesures de lutte contre la pollution marine dans leurs plans d’actions nationaux respectifs. L’Algérie a déjà mis en oeuvre plusieurs mesures pilotes dans ses ports et dans différentes zones pilotes. En outre, le ministère de l’Environnement a lancé en 2020 le processus de l’actualisation de la Stratégie nationale de la gestion intégrée des zones côtières, élaborée en 2015.

« L’actualisation est motivée par l’évolution du contexte national tant sur le plan législatif et institutionnel que sur le plan économique », a-t-on expliqué de même source, tout en soulignant que cette la nouvelle stratégie prévoit des activités prioritaires liées à la problématique de la gestion des déchets marins. « Cette stratégie devrait faire l’objet d’une adoption par le gouvernement en 2021 », ajoute le même responsable.

Le plastique à usage unique est responsable de 50% de la pollution marine

Selon le ministère, l’utilisation du plastique à usage unique à l’instar des bouteilles, des pailles, des cotons-tiges et des filtres de cigarette ainsi que des emballages est la cause de 50% de la pollution marine.

C’est ce qui ressort d’une étude menée en 2018 visant la caractérisation des déchets marins et côtiers dans neuf wilayas côtières. L’étude a été réalisée par le ministère de l’Environnement, avec l’appui du Plan d’action pour la Méditerranée à travers son programme Med-Pol et l’initiative SWIM-H2020.

Le traitement des données a fait ressortir que les matériaux en plastique (y compris le plastique à usage unique) constituent 75 % des déchets, suivis du caoutchouc avec 9 %. Les articles en papier et en métal représentaient, respectivement, 6 % et 5 %, suivi par le bois transformé et le verre/céramique (2 % pour chacun), a-t-on précisé.

Tout en rappelant que dans la Méditerranée, sont rejetés chaque année 600.000 tonnes de plastiques représentant l’équivalent de 34.000 bouteilles de plastiques par minute, le responsable a relevé qu’en Algérie, le plastique occupe à lui seul pas moins de 17 % de la quantité totale de déchets générés, soit 130.000 tonnes/an de déchets.

« Outre les aspects environnementaux, la récupération des déchets recyclables revêt désormais une grande importance dans le développement de l’économie verte en ayant des effets directs sur la croissance économique en Algérie où pas moins de 2.900 recycleurs ont été dénombrés », a souligné le responsable.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles récents

Ligue 1: une occasion pour la JSK de monter sur le podium

La JS Saoura, deuxième au classement de Ligue 1 de football, affrontera en déplacement le MC Alger avec l'objectif...

Belmadi: « Cette série d’invincibilité n’est pas le fruit du hasard »

Le sélectionneur algérien Djamel Belmadi a estimé samedi, que la série d'invincibilité de 27 matchs des Verts, n'est pas "le fruit du hasard, mais...

Service après-vente: les opérateurs tenus d’assurer le service

Le fabricant et/ou l'importateur de biens doit assurer le service après-vente du bien mis sur le marché d'une manière à couvrir l'ensemble de son...

Selon l’AIE sur le pétrole: la demande mondiale devrait revenir d’ici la fin de 2022 aux niveaux d’avant la pandémie

Considérer comme le rapport de référence en matière de données et de perspectives du marché pétrolier mondial, la publication de l’AIE l’optimisme affiché par...

Police: Alger : Khaled Drareni, Ihsane El Kadi et Karim Tabbou relâchés

Le militant politique Karim Tabbou, les journalistes El Kadi Ihsane et Khaled Drareni ainsi que Smail Aggoune ont été relâchés, après leur interpellation jeudi...

Douanes: les conditions d’octroi d’agrément et d’exploitation des entrepôts de stockage temporaires examinées

Le Gouvernement a examiné, jeudi lors de sa réunion présidée par le Premier ministre, Abdelaziz Djerad, un décret exécutif fixant les conditions d'octroi d'agrément...

Vente des produits algériens en Libye: ouverture d’un marché à Misrata

Le premier marché de produits algériens sera ouvert "dans les deux prochains mois" dans la ville libyenne de Misrata, a annoncé jeudi à Blida...

Souhait de Lyes Rahal : « Nous allons vacciner 20 millions d’Algériens d’ici la fin de l’année »

Le directeur général de l’institut national de santé publique et membre du conseil scientifique, le Pr Lyes Rahal, a assuré que les autorités sanitaires...

Dans la même catégorie

- Advertisement -