vendredi, mai 7, 2021

Port d’Alger: baisse de 39% du nombre de conteneurs traités au 1er semestre 2029

Les Plus lus

Transfert illicite des devises vers l’étranger: Maersk Tunisia soupçonné de fraude

Le feuilleton du leader mondial du transport maritime, Maersk Tunisia, continue de tourner sans trouver sans épilogue, tellement ses intérêts sont menacés sur le sol Tunisien. Cette menace, qui guette la Compagnie, fait bouger les lignes au point où elle fait sortir de son mutisme l’ambassadrice du Danemark, accréditée à Tunis mais résidante en Algérie, Julie Pruzan.

Restriction des importations des kits CKD/SKD: coup de massue au secteur de l’automobile

Moins de dix jours après l’annonce de recourir à l’importation des véhicules de moins de 3 ans, le ministère...

Le 28e Forum économique mondial: L’Afrique en route vers la 4e révolution industrielle

Le 28e Forum économique mondial sur l'Afrique est entré jeudi dans sa deuxième journée, et a appelé à cette...

L’activité du port d’Alger a accusé une baisse aussi bien pour le mouvement de la navigation que pour le trafic marchandises, durant le premier trimestre 2020, en comparaison avec la même période de 2019, en raison de la chute des recettes pétrolières et la crise sanitaire mondiale, indique un bilan de l’Entreprise portuaire d’Alger (EPAL).

Publié par le périodique d’information N124 de l’entreprise, le bilan montre « une régression du trafic des conteneurs et des hydrocarbures », avec des baisses de près de 39% du nombre des conteneurs traités, de près de 10%du trafic des marchandises et de près de 6% du nombre de navires accostés, par rapport au 1er trimestre 2019.

Le trafic des passagers au port d’Alger, avec 37.500 passagers prévus au 1er  trimestre 2020, a réalisé 77% des objectifs fixés. Il est passé de 34.036 passagers au 1er  trimestre 2019 à 29.051 passagers à la même période 2020, soit une régression de l’ordre de 14,65%, « due essentiellement aux mesures de confinement décrétées par tous les pays ».

Le trafic auto-passager a connu également une baisse de -15,98%, passant de 22.898 véhicules durant le 1er trimestre 2020 à 19.239 véhicules en 2020, soit 79% de l’objectif fixé, à savoir 24.500 véhicules.

En matière de rendements portuaires, toujours en comparaison avec le 1er  trimestre 2019, la durée d’attente moyenne globale en rade des navires a été légèrement améliorée, passant de 1,25 jour à 1.03 jour, soit -18%, grâce à la combinaison des variations des attentes des différents types de navires ayant touché le Port d’Alger.

Cette amélioration de la durée d’attente en rade des navires est liée en grande partie à ceux des navires Ro/Ro (-65%), butaniers (-48%), porte-conteneurs (-33%) et céréaliers (-10%).

Néanmoins, une tendance à la hausse a été enregistrée pour le séjour moyen à quai des navires traités par l’EPAL, passant de 3,21 jours au 1er  trimestre 2019 à 3,43 jours 1er  trimestre 2020, induite essentiellement par la hausse des séjours à quai des general-cargo transportant le fer, des navires des hydrocarbures et des porte-conteneurs.Or, le séjour des navires bétaillères et Ro/Ro a été réduit respectivement de -68% et -66%, selon le même bilan.

 

L’EPAL mobilisée face à la crise sanitaire

 

Dans l’éditorial du périodique d’information, le Pdg de l’Epal, Mohammed Larbi, a rappelé que l’épidémie du Coronavirus a eu un impact « considérable » sur l’économie mondiale, et l’Algérie, « fortement connectée à cette économie », a subi « de plein fouet » cette crise.

Estimant que ce premier trimestre 2020 a impacté négativement son entreprise, M. Larbi a souligné, qu’en dépit de cette situation, l’EPAL n’a pas cessé ses activités depuis l’apparition de l’épidémie, le port étant est un levier essentiel de l’économie nationale.

Il a également rassuré sur le fait que l’entreprise demeure « mobilisée plus que jamais face à cette situation inédite » et qu’elle était en mesure de « poursuivre le processus de son développement et de répondre efficacement à la demande de ses clients ».

Le responsable a tout de même estimé qu’il était difficile de se prononcer à l’heure actuelle sur l’actvité de la saison estivale de cette année « tant que les incertitudes planent encore sur la réouverture des lignes maritimes régulières ».

de près de 39% du nombre des conteneurs traités, de près de 10%du trafic des marchandises et de près de 6% du nombre de navires accostés, par rapport au 1er trimestre 2019.

L’EPAL a traité 80.164 conteneurs (20 pieds) au 1er trimestre 2020 contre une prévision de 133.730 conteneurs, soit un taux d’atteinte des objectifs de 60%, rapporte le bilan, précisant que ce trafic a connu une baisse notable de l’ordre de -38,87%, comparé à la même période de l’année 2019.

Le trafic des marchandises a ainsi connu une baisse, l’objectif fixé pour cette activité, soit 3,15 millions de tonnes pour le 1er trimestre 2020, ayant été réalisé à hauteur de 82 %, marquant un recul de 9,75 %, en comparaison avec la même période de l’année précédente, pour s’établir à 2,57 millions de tonnes.

Expliquant que cette baisse du trafic traité par l’entreprise est induite pat la diminution du trafic conteneur et hydrocarbures, le bilan a toutefois fait remarquer une hausse d’importation de certaines cargaisons homogènes, notamment les céréales, les produits métallurgiques et les matériaux de construction.

Durant la même période, le port d’Alger a enregistré l’accostage de 428 navires, dont 385 opérants, soit 86% de l’objectif fixé et une baisse de 5,93% par rapport aux réalisations du 1er  trimestre 2019.

Cette régression a concerné particulièrement les navires Ro/Ro (transport de véhicules), butaniers, car-ferries et porte-conteneurs qui affichent pour le 1er  trimestre 2020 des taux respectifs de – 56%, – 23%, – 21%, et – 9 % par rapport au même trimestre 2019.

Le trafic des passagers au port d’Alger, avec 37.500 passagers prévus au 1er  trimestre 2020, a réalisé 77% des objectifs fixés. Il est passé de 34.036 passagers au 1er  trimestre 2019 à 29.051 passagers à la même période 2020, soit une régression de l’ordre de 14,65%, « due essentiellement aux mesures de confinement décrétées par tous les pays ».

Le trafic auto-passager a connu également une baisse de -15,98%, passant de 22.898 véhicules durant le 1er trimestre 2020 à 19.239 véhicules en 2020, soit 79% de l’objectif fixé, à savoir 24.500 véhicules.

En matière de rendements portuaires, toujours en comparaison avec le 1er  trimestre 2019, la durée d’attente moyenne globale en rade des navires a été légèrement améliorée, passant de 1,25 jour à 1.03 jour, soit -18%, grâce à la combinaison des variations des attentes des différents types de navires ayant touché le Port d’Alger.

Cette amélioration de la durée d’attente en rade des navires est liée en grande partie à ceux des navires Ro/Ro (-65%), butaniers (-48%), porte-conteneurs (-33%) et céréaliers (-10%).

Néanmoins, une tendance à la hausse a été enregistrée pour le séjour moyen à quai des navires traités par l’EPAL, passant de 3,21 jours au 1er  trimestre 2019 à 3,43 jours 1er  trimestre 2020, induite essentiellement par la hausse des séjours à quai des general-cargo transportant le fer, des navires des hydrocarbures et des porte-conteneurs.Or, le séjour des navires bétaillères et Ro/Ro a été réduit respectivement de -68% et -66%, selon le même bilan.

 

L’EPAL mobilisée face à la crise sanitaire

 

Dans l’éditorial du périodique d’information, le Pdg de l’Epal, Mohammed Larbi, a rappelé que l’épidémie du Coronavirus a eu un impact « considérable » sur l’économie mondiale, et l’Algérie, « fortement connectée à cette économie », a subi « de plein fouet » cette crise.

Estimant que ce premier trimestre 2020 a impacté négativement son entreprise, M. Larbi a souligné, qu’en dépit de cette situation, l’EPAL n’a pas cessé ses activités depuis l’apparition de l’épidémie, le port étant est un levier essentiel de l’économie nationale.

Il a également rassuré sur le fait que l’entreprise demeure « mobilisée plus que jamais face à cette situation inédite » et qu’elle était en mesure de « poursuivre le processus de son développement et de répondre efficacement à la demande de ses clients ».

Le responsable a tout de même estimé qu’il était difficile de se prononcer à l’heure actuelle sur l’actvité de la saison estivale de cette année « tant que les incertitudes planent encore sur la réouverture des lignes maritimes régulières ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles récents

Tribunal de Tlemcen: L’ex-député Tahar Missoum condamné à 2 an de prison ferme

L’ex-député de Médéa Tahar Missoum a été condamné, ce jeudi 6 juin 2021, à deux ans de prison ferme...

Importation des véhicules électriques : une première borne de recharge installée prochainement à Alger

Le ministre de la Transition énergétique et des énergies renouvelables, Chems Eddine Chitour, s’est exprimé, mardi 4 mai 2021, l’introduction prochaine des véhicules électriques...

Fermeture du ciel algérien : les algérienne à l’étranger très en colère

Les frontières de l’Algérie sont fermées depuis 14 mois à cause de la pandémie de la Covid-19. La communauté algérienne à l’étranger et les algériens...

Huawei ICT Académie: Dotation des salles de formation informatisée pour 5 universités

Huawei Algérie a doté durant ce mois d’avril, 5 universités et établissements du secteur de l'enseignement supérieur algérien, en salles de formation informatiques de...

Sport : l’Algérie à la recherche de jeunes talents en vue des JO de Paris 2024

Les représentants de douze fédérations sportives algériennes se sont réunis dimanche avec Salima Souakri, la Secrétaire d'Etat chargée du sport d'élite, pour tracer les...

Mondial-2022 : le stade Mustapha-Tchaker de Blida homologué par la CAF

Le stade Mustapha-Tchaker de Blida, devant abriter les matchs de l'équipe nationale de football aux éliminatoires de la Coupe du monde 2022 au Qatar,...

Stade de Baraki(Alger): Livré la fin de l’année 2021

Le taux d'avancement des travaux de réalisation du Stade de football de Baraki (Alger) a dépassé 85%, a indiqué lundi un bilan du ministère...

Commerce : Tebboune ordonne la création d’un nouveau réseau de statistiques

Le président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune a ordonné, dimanche lors de la réunion périodique du Conseil des ministres, la création d'un nouveau...

Dans la même catégorie

- Advertisement -