HomeDiversPrésidentielles du 12 décembre : les noms des cinq candidats dévoilés

Présidentielles du 12 décembre : les noms des cinq candidats dévoilés

Le président de l’Autorité nationale indépendante des élections (ANIE), Mohamed Charfi, a annoncé, ce samedi 2 novembre, les noms des cinq candidats retenus pour l’élection présidentielle du 12 décembre prochain.

Ainsi, sur les 23 dossiers de candidature déposés auprès de l’ANIE le 26 octobre dernier, cinq dossiers ont été validés. Les 18 autres dossiers n’ont pas satisfait aux conditions requises.

Les candidats dont les dossiers ont été validés pour participer à la présidentielle de décembre, sont :

  • Azzedine Mihoubi, RND, avec plus de 65 000 formulaires validés.
  • Abdelkader Bengrina, parti El Bina (plus de 83 000 validés).
  • Abdelmadjid Tebboune, indépendant (plus de 104 000 ont été validés).
  • Ali Benflis, Talaï El Hourriyet (plus de 81 000 validés)
  • Abdelaziz Belaid, Front El Moustakbal (77 000 validés).

Les dossiers de Belkacem Sahli du parti ANR, l’économiste Fares Mesdour et du journaliste Slimane Bakhelili n’ont pas été validés par l’ANIE, tandis que, Ali Zeghdoud avait déposé un dossier vide sans aucun parrainage, ce qu’il a disqualifié.

Sahli a collecté 66 000 parrainages dont 48 000 ont été annulés, et qu’il n’a satisfait l’exigence des 1200 signatures que dont 5 wilayas. Concernant Bakhelili, selon le président de l’ANIE, celui-ci n’a collecté plus de 30 000 signatures, et après vérification le nombre est descendu à 26 000 parrainages. Fares Mesdour, quant à lui, a pu collecter plus de 30 000 parrainages et n’a pas pu remplir l’exigence des 1200 signatures que dans 8 wilayas.

Charfi a parlé également de signatures en double et de personne qui ont signé plus d’une fois pour plus d’un candidat.

A noter que, 50 000 signatures à collecter dans au moins 25 wilayas avec un seuil de 1200 chacune, sont exigées pour la constitution du dossier de candidature. Une condition que la majorité des postulants n’ont pas satisfaire, selon Charfi, qui a précisé que, les formulaires et les signatures ont été vérifiées une à une par l’ANIE, nécessitant le concours de plusieurs de juristes et de techniciens qui ont cumulé 220 000 heures de travail.

Charfi a rappelé que, les 143 postulants ont retiré 10 millions de formulaires de souscriptions individuelles.

- Advertisement -
Must Read
- Advertisement -
A lire également
- Advertisement -