Produits alimentaires : les importations représentent 8,573 milliards dollars en 2018 contre 8,438 milliards en 2017

La facture des importations des produits alimentaires n’arrive toujours pas à se renverser, en dépit d’une production interne de plus en plus importante.  Bien au contraire, elle enregistre une hausse l’année 2018.

En effet, la facture globale des importations des produits alimentaires a connu une hausse l’année dernière. Cette hausse est  tirée essentiellement par les céréales-semoule-farine et les tourteaux de soja.

Selon les douanes algériennes, la facture globale d’importation du Groupe des produits alimentaires a atteint 8,573 milliards de dollars en 2018 contre 8,438 milliards dollars en 2017.  Soit une hausse de 1,6%. C’est-à-dire, une augmentation de la  facture est  135 millions de dollars.

Par catégories de produits, la facture des importations des céréales-semoule-farine a grimpé à 3,1 milliards dollars  en 2018 contre 2,77 milliards 2017, soit une augmentation de plus de 320 millions de dollars.  la facture des importations des céréales-semoule-farine a augmenté de 11,55%.

Quant aux importations des tourteaux de soja, elles se sont chiffrées à 619,8 millions dollars contre 422,8 millions, en hausse de 46,6%, l’équivalent de 197 millions dollars.

Par ailleurs, cinq autres principaux produits alimentaires (lait et produits laitiers, sucre et sucreries, café-thé, légumes secs et viandes) ont connu des baisses par rapport à l’année 2017.

Ainsi, le lait et produits laitiers ont été importés pour 1,400 milliard dollars contre 1,409 milliard dollars en baisse de 0,65%,  neuf (9) millions dollars.

Concernant les sucres et sucreries, ils ont été importés pour 815,54 millions milliards dollars contre 1,034 milliards, soit une diminution de de 21,15%, près de 219 millions dollars.

Les légumes secs ont été importés pour 387,32 millions dollars contre 450,44 millions, en baisse de 14,01%, c’est-à-dire 63,12 millions dollars.

De même, les importations du café et thé ont baissé à 367,56 millions dollars contre 423,77 millions dollars. Soit une diminution de 13,26%, c’est-à-dire  56,21 millions dollars.

Les importations des viandes ont également reculé à 186,24 millions dollars contre 188,85 millions, en baisse de 1,4%, en d’autres termes  une baisse de la facture de 2,61 millions dollars.

En dehors de ces sept (7) principaux produits, le reste du Groupe des produits alimentaires a été importé pour 1,70 milliards dollars  en 2018 contre 1,73 milliards en 2017.

Concernant les huiles destinées à l’industrie alimentaire (classées dans le Groupe des biens destinés au fonctionnement de l’outil de production), leurs importations ont totalisé 926,10 millions dollars  en 2018 contre 850,36 millions dollars  en 2017, en hausse de 75,74 millions dollars, c’est-à-dire 9% de croissance.

Ainsi, la facture globale du Groupe des produits alimentaires et des huiles destinées à l’industrie alimentaire s’est chiffrée à 9,5 milliards dollars  en 2018 contre 9,3 milliards en 2017.

- Advertisement -
Articles récents
- Advertisement -
A lire également
- Advertisement -