mercredi, octobre 28, 2020

Produits alimentaires : les importations représentent 8,573 milliards dollars en 2018 contre 8,438 milliards en 2017

Les Plus lus

Transfert illicite des devises vers l’étranger: Maersk Tunisia soupçonné de fraude

Le feuilleton du leader mondial du transport maritime, Maersk Tunisia, continue de tourner sans trouver sans épilogue, tellement ses intérêts sont menacés sur le sol Tunisien. Cette menace, qui guette la Compagnie, fait bouger les lignes au point où elle fait sortir de son mutisme l’ambassadrice du Danemark, accréditée à Tunis mais résidante en Algérie, Julie Pruzan.

Restriction des importations des kits CKD/SKD: coup de massue au secteur de l’automobile

Moins de dix jours après l’annonce de recourir à l’importation des véhicules de moins de 3 ans, le ministère...

Le 28e Forum économique mondial: L’Afrique en route vers la 4e révolution industrielle

Le 28e Forum économique mondial sur l'Afrique est entré jeudi dans sa deuxième journée, et a appelé à cette...

La facture des importations des produits alimentaires n’arrive toujours pas à se renverser, en dépit d’une production interne de plus en plus importante.  Bien au contraire, elle enregistre une hausse l’année 2018.

En effet, la facture globale des importations des produits alimentaires a connu une hausse l’année dernière. Cette hausse est  tirée essentiellement par les céréales-semoule-farine et les tourteaux de soja.

Selon les douanes algériennes, la facture globale d’importation du Groupe des produits alimentaires a atteint 8,573 milliards de dollars en 2018 contre 8,438 milliards dollars en 2017.  Soit une hausse de 1,6%. C’est-à-dire, une augmentation de la  facture est  135 millions de dollars.

Par catégories de produits, la facture des importations des céréales-semoule-farine a grimpé à 3,1 milliards dollars  en 2018 contre 2,77 milliards 2017, soit une augmentation de plus de 320 millions de dollars.  la facture des importations des céréales-semoule-farine a augmenté de 11,55%.

Quant aux importations des tourteaux de soja, elles se sont chiffrées à 619,8 millions dollars contre 422,8 millions, en hausse de 46,6%, l’équivalent de 197 millions dollars.

Par ailleurs, cinq autres principaux produits alimentaires (lait et produits laitiers, sucre et sucreries, café-thé, légumes secs et viandes) ont connu des baisses par rapport à l’année 2017.

Ainsi, le lait et produits laitiers ont été importés pour 1,400 milliard dollars contre 1,409 milliard dollars en baisse de 0,65%,  neuf (9) millions dollars.

Concernant les sucres et sucreries, ils ont été importés pour 815,54 millions milliards dollars contre 1,034 milliards, soit une diminution de de 21,15%, près de 219 millions dollars.

Les légumes secs ont été importés pour 387,32 millions dollars contre 450,44 millions, en baisse de 14,01%, c’est-à-dire 63,12 millions dollars.

De même, les importations du café et thé ont baissé à 367,56 millions dollars contre 423,77 millions dollars. Soit une diminution de 13,26%, c’est-à-dire  56,21 millions dollars.

Les importations des viandes ont également reculé à 186,24 millions dollars contre 188,85 millions, en baisse de 1,4%, en d’autres termes  une baisse de la facture de 2,61 millions dollars.

En dehors de ces sept (7) principaux produits, le reste du Groupe des produits alimentaires a été importé pour 1,70 milliards dollars  en 2018 contre 1,73 milliards en 2017.

Concernant les huiles destinées à l’industrie alimentaire (classées dans le Groupe des biens destinés au fonctionnement de l’outil de production), leurs importations ont totalisé 926,10 millions dollars  en 2018 contre 850,36 millions dollars  en 2017, en hausse de 75,74 millions dollars, c’est-à-dire 9% de croissance.

Ainsi, la facture globale du Groupe des produits alimentaires et des huiles destinées à l’industrie alimentaire s’est chiffrée à 9,5 milliards dollars  en 2018 contre 9,3 milliards en 2017.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles récents

Micro-entreprises: les attributions du ministre délégué auprès du Premier ministre fixées

Plusieurs missions ont été attribuées au ministre délégué auprès du Premier ministre, chargé de la micro-entreprise, portant notamment sur...

CPA: lancement de neuf produits issus de la finance islamique

Le Crédit Populaire d'Algérie (CPA) a lancé dimanche la commercialisation de neuf (9) produits de la finance islamique au niveau de son agence du...

Atteindre un taux de 70% de stations-service proposant le Sirghaz d’ici 5 ans

Le groupe public Naftal ambitionne d'atteindre le taux de 70% des stations-service proposant le Sirghaz d'ici les 5 prochaines années, a indiqué son Président...

Ville nouvelle de Hassi Messaoud: le projet mis sous la tutelle du ministère de l’Habitat

Le projet de réalisation la Ville nouvelle de Hassi Messaoud (Ouargla) a été officiellement mis sous la tutelle du ministère de l'Habitat, de l’urbanisme...

Le projet d’amendement de la Constitution garantit la souveraineté totale du pays sur ses ressources naturelles

Le ministre de l’Energie, Abdelmadjid Attar, a affirmé, mardi, à Alger, que le projet d'amendement de la Constitution, qui sera soumis au référendum le...

Kamel Rezig réaffirme sa volonté d’accompagner plus les producteurs et les exportateurs

Le ministre du Commerce, Kamel Rezig, a réaffirmé mardi à Bouira l’engagement et la disposition de son département à accompagner davantage les producteurs ainsi...

Finances : le CPA lance un nouveau produit dédié aux PME et startups

Le Président directeur général (Pdg) du Crédit Populaire d'Algérie (CPA), Mohammed Dahmani, a annoncé, mardi à Alger, le lancement officiel par cette banque publique...

Commerce extérieur: exportation de 240 000 m2 de plaques de plâtres vers le Maroc

Une cargaison de 240.000 mètres carrés de plaques de plâtres standards ignifuges (résistantes au feu) et hydrofuges (résistantes à l'humidité) vient d’être exportée vers...

Dans la même catégorie

- Advertisement -