jeudi, novembre 26, 2020

Ralliement : Ould Kaddour et la  Sonatrach rejoignent  le mouvement populaire

Les Plus lus

Transfert illicite des devises vers l’étranger: Maersk Tunisia soupçonné de fraude

Le feuilleton du leader mondial du transport maritime, Maersk Tunisia, continue de tourner sans trouver sans épilogue, tellement ses intérêts sont menacés sur le sol Tunisien. Cette menace, qui guette la Compagnie, fait bouger les lignes au point où elle fait sortir de son mutisme l’ambassadrice du Danemark, accréditée à Tunis mais résidante en Algérie, Julie Pruzan.

Restriction des importations des kits CKD/SKD: coup de massue au secteur de l’automobile

Moins de dix jours après l’annonce de recourir à l’importation des véhicules de moins de 3 ans, le ministère...

Le 28e Forum économique mondial: L’Afrique en route vers la 4e révolution industrielle

Le 28e Forum économique mondial sur l'Afrique est entré jeudi dans sa deuxième journée, et a appelé à cette...

La Sonatarch et son président directeur général, Ould Kadour rejoinent les rangs de la contestation populaire pour le changement du système du pouvoir qui gouverne l’Algérie depuis 1962. Ainsi, après plus d’un mois de contestation, les rangs anti-système grossit de plus en plus. Après le personnel  de la Sonatrach qui s’est rangé du côté du peuple, le PDG de la compagnie nationale vient de déclarer sa flamme pour démonter le système aux commandes du pays.

Pas plus loin qu’hier, le PDG du groupe Sonatrach, a annoncé le soutien de la plus importante entreprise nationale au mouvement populaire, appelant selon lui, au changement de mode de gouvernance, et à plus de démocratie, de justice, de transparence et d’équité dans la gestion des affaires publiques.

« Notre pays, l’Algérie, vit des moments historiques avec la montée en puissance de revendications populaires en faveur d’un changement du mode de gouvernance, un changement qui appelle à davantage de démocratie et de justice, à davantage de transparence et d’équité dans la gestion  des affaires publiques. Une revendication  fort légitime et qui démontre, si besoin  en était, le haut niveau de conscience  et de maturité atteint par notre peuple », a écrit Abdelmoumen Ould Kaddour, dans sa lettre adressée aux travailleurs du groupe pétro-gazier datée de mars 2019.

Ould Kaddour a estimé que « Les manifestations et la mobilisation citoyenne visent à assoir un changement positif dans notre pays, et notre peuple, mobilisé comme jamais, ne cesse de revendiquer avec force et détermination, mais pacifiquement et sans violence, ce changement salutaire qui redonnerait sa place à la véritable citoyenneté et en finirait avec la médiocrité et l’incompétence  à tous les niveaux de la vie politique et socioéconomique ».

Toutefois, Ould Kaddour n’a pas évoqué dans sa lettre les vraies revendications du peuple consistant en le départ de tout le système, le départ du président Abdelaziz Bouteflika, le refus de ses décisions de reporter l’élection présidentielle, le prolongement du 4e mandat, organisation d’une conférence nationale, et la période  de transition.

« SONATRACH, en sa qualité d’entreprise citoyenne et locomotive de l’économie nationale, ne peut évidemment pas rester en dehors de ce mouvement et à ce titre, ses travailleuses et ses travailleurs sont naturellement parties prenantes du mouvement populaire et souhaitent, à l’instar de l’ensemble de notre peuple, que l’Algérie sorte grandie de cette période historique exaltante, plus soudée et plus unie que jamais autour des grands idéaux de liberté et de justice que nous appelons tous de nos vœux », lit-on dans la lettre.

Ould Kaddour dément toute mesure restrictive prise à l’encontre des travailleurs de Sonatrach

Le PDG de Sonatrach a en outre démenti toute mesure de sanction prise à l’encontre des travailleurs de l’entreprise, qui manifesté en soutien au mouvement populaire contre le système. « Comme toujours dans les moments difficiles, le risque est bien réel de voir naître des malentendus et des dérapages de toutes natures, alimentés sournoisement par la rumeur. Aussi, je tiens à rassurer nos collectifs et à les assurer qu’il n’y a aucune mesure de restriction de quelque nature que ce soit que j’aurais prise, moi ou mes proches collaborateurs, à l’encontre des travailleurs de SONATRACH qui ont exprimé leur soutien et leur adhésion au mouvement de protestation », a-t-il assuré.

Ceci affirmé avec force, je veux en appeler au sens élevé du devoir de vous tous pour vous rappeler que SONATRACH est une entreprise économique dont la raison d’être est d’assurer à notre pays et à son peuple les moyens de développement en veillant à valoriser nos richesses naturelles de la meilleure façon possible, afin de garantir la pérennité de nos activités sur le long terme et d’assurer un avenir aux générations futures de notre pays.

« A ce titre, il est clair que notre premier devoir est de maintenir et poursuivre notre engagement pris envers notre nation et de nos collectifs, celui de tout entreprendre pour réaliser et réussir la transformation de SONATRACH en un grand Groupe énergéticien intégré et fonctionnant selon les normes les plus modernes et les plus efficientes, à l’instar des grandes entreprises internationales du secteur de l’énergie », a ajouté Ould Kaddour.

Et de souligner que « Ce processus de changement que nous avons dénommé SH2030 a atteint aujourd’hui sa vitesse de croisière et les grands projets structurants autour desquels il est bâti sont tous en phase avancée d’implémentation.

Ceci nous réjouit et augure d’un avenir radieux pour SONATRACH, surtout si nous veillons, nous tous, à capitaliser nos réalisations et à les conforter à l’aune de notre volonté commune de réussir ce grand challenge si déterminant pour l’avenir de notre grand Groupe ».

« Je vous renouvelle ma confiance totale quant à votre volonté et à votre capacité à réaliser, dans la sérénité et le dialogue permanent, la grande transformation de notre grand Groupe que nous appelons tous de nos vœux, afin qu’in fine, nous soyons tous fiers d’avoir vécu, ensemble, cet exaltant moment historique qui aura vu SONATRACH se transformer en une entreprise performante où chacun trouve sa place et collabore efficacement à la réussite collective et, surtout, au développement de notre grande Nation, l’Algérie », a-t-il conclu.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles récents

Le Bureau de l’APN examine 17 modifications proposées au PLFC 2021

Le Bureau de l’Assemblée populaire nationale (APN) s’est réuni jeudi sous la présidence de Slimane Chenine, président de l’Assemblée...

Le gaz source abondante et souple, répond aux besoins mondiaux croissants

Les ministres participants à la réunion du Forum des pays exportateurs de gaz (GECF) tenue par visioconférence ont affirmé que le gaz serait une...

Gaz: la part dans le mix énergétique mondial atteindra un taux de 28% d’ici 2050

La part du gaz dans le mix énergétique mondial passera d'un taux de 23 % actuellement à 28 % d’ici 2050, a indiqué jeudi...

Construction de véhicules-concessionnaires: création de deux comités techniques

Deux comités techniques interministériels ont été créés par le ministère de l'Industrie dans l'objectif d'examiner et de suivre les dossiers relatifs à l'exercice de...

Carburant : L’Algérie en mesure de convertir 500.000 véhicule/An au GPL

L'Algérie a les moyens de convertir près de 500.000 véhicules/AN pour rouler au Gaz de pétrole liquéfié (GPL), a indiqué l'Union nationale des installateurs...

L’Algérie procèdera à la réalisation progressive de centrales électriques

Le Président directeur général (PDG) du groupe Sonelgaz, Chaher Boulakhras a affirmé, mercredi à Blida, que l'Algérie procèdera désormais à la réalisation "progressive" de...

Lancement de la 1ère édition du Forum des Transports lundi prochain

Le ministre des Transports, Lazhar Hani supervisera lundi prochain le lancement de la première édition du "Forum des Transports" qui s'inscrit dans le cadre...

Complexe El-Hadjar: importation de l’acier brut pour résoudre le problème d’approvisionnement

Le Complexe sidérurgique d'El-Hadjar (Annaba) sera autorisé à importer de l'acier brut en cas de production locale déficitaire, pour résoudre le problème d'approvisionnement en...

Dans la même catégorie

- Advertisement -