Record de production céréalière en 2018 : plus de 60 millions de quintaux récoltés qui représentent en valeur 220 milliards dinars

La saison agricole 2017-2018 est particulière favorable à la production céréalière. En tout cas, c’est ce qui se dégage à la lisière des chiffres avancés, hier, par le ministre de l’Agriculture Abdelkader Bouazghi.  Pour preuve, la valeur de la production des céréales s’élève à plus de 220 milliards DA dont 141,7 milliards représente la production de blé. Ce qui représente globalement un volume de 60 millions de quintaux. A titre de comparaison avec la saison 2016-2017, la valeur de la production des céréales a été 135,302 milliards DA en 2017.

En valeur, la production de cette année a connu une progression de près de 63% par rapport à la campagne précédente, a calculé Bouazghi lors d’une une rencontre d’évaluation de la campagne 2017-2018, organisée au siège du ministère, soulignant au passage que la consommation annuelle par habitant se situe autour de 251 kg.

Profitant également de cette rencontre, Abdelkader Bouazghi a mis l’accent sur l’intérêt accordé par les pouvoirs publics à la filière céréaliculture, compte tenu de son poids dans l’économie nationale et de son importance dans l’alimentation humaine et animale.

Il a ajouté « que la filière céréalière concerne presque la moitié des exploitations agricoles du pays, avec une superficie 3,5 millions d’hectares et procure plus de 600.000 emplois, auxquels il faudra ajouter le nombre d’entreprises en activité dans le secteur de la transformation des céréales. » Selon lui, ces indicateurs ont fait que les pouvoirs publics ont toujours accordé à la céréaliculture une importance « capitale » qui s’est traduite par une série de programmes de développement.  Cet intérêt a permis à la filière céréalière d’enregistrer durant la campagne 2017-2018 une production « record », atteignant ainsi plus de 60 millions de quintaux, a signalé le ministre de l’Agriculture. « La production céréalière réellement obtenue, durant la campagne 2017-2018 a atteint 60,5 millions de quintaux contre 34,7 millions quintaux, durant la campagne précédente, soit une augmentation de 74,4% », s’est réjoui le Ministre.

Plus précisément, le ministre de l’Agriculture a fait savoir que la production céréalière est repartie entre le blé dur à raison de plus de 31,5 millions quintaux contre 19,9 millions quintaux, durant la campagne précédente, soit une augmentation de 58%.

Concernant la production de l’orge, elle a atteint plus de 19,5 millions de quintaux contre 9, 69 millions quintaux durant la campagne précédente, soit une hausse de 100 %. Le reste de la production, d’après le premier responsable de l’Agriculture, est constituée de 7,9 millions de quintaux de blé tendre et d’avoine, a souligné Bouazghi.

S’agissant de la quantité de céréales collectée par les Coopératives des céréales et légumes secs (CCLS) auprès des céréaliculteurs, elle a atteint 27 millions de quintaux contre plus de 16 millions de quintaux, livrés la campagne écoulée, soit une hausse de 67%. Le blé dur représente, selon l’intervenant, 76% du volume global collecté. Soit 19,9 millions de quintaux de plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici