HomeEconomieRénovation des infrastructures hôtelières: la station climatique de Tala Guilef livrée bientôt

Rénovation des infrastructures hôtelières: la station climatique de Tala Guilef livrée bientôt

Deux des quatre structures qu’abrite la station climatique de Tala Guilef, située dans la commune de Boghni (à 38 km au sud-ouest de Tizi-Ouzou), en cours de réhabilitation, seront livrées en octobre 2019. Il s’agit de l’hôtel El Arz et l’hôtel-village.

Les deux autres sites de la station climatique de Tala Guilef, à savoir le restaurant en altitude et le centre animé seront réceptionnés « ultérieurement », selon de l’entreprise turque chargée des travaux qui accuse un retard d’une année dans les travaux réhabilitation de ce complexe touristique d’une capacité de 550 lits et de 710 couverts et dont les délais contractuels sont de 18 mois à compter de décembre 2017.

Ce retard, explique-t-on, est dû notamment aux conditions climatiques (enneigement en hiver), à l’installation du chantier qui a pris trois mois et à l’approbation des travaux. A l’heure actuel, on compte atteindre un taux de réalisation de 70 à 80% vers l’été prochain et de livrer les deux structures vers le mois d’octobre.

Le wali de Tizi ouzou récemment nommé, Mahmoud Djemaa, a visité le chantier et s’est rendu au restaurant perché à 1655 mètres d’altitude, où se trouve également une station de télésièges, un moyen de transport par câble dont la réhabilitation n’a pas été intégrée dans le plan de restauration de la station climatique de Tala Guilef. A ce propos, Mahmoud Djemaâ a donné de instructions pour la réalisation d’une étude de réhabilitation de ce télésiège dans la perspective de demander les finances nécessaires pour sa prise en charge.

La réhabilitions de la station climatique de Tala Guilef permettra à la localité de Boghni de devenir un pôle touristique et retrouver sa renommée de destination de choix pour le tourisme de montagne.

« Une fois la station de Tala Guilef réceptionnée, il y aura certainement des rentées énormes ce qui impactera positivement sur l’économie locale que ce soit au niveau de l’activité touristique, de la promotion de l’artisanat ou en matière d’emploi et de richesse pour la région », a estimé le wali, lors d’une visite   d’inspection.

En matière de création d’emploi, l’entreprise de gestion touristique du centre (EGTC), qui a mis en chômage technique, le personnel de ce complexe qui avait été saccagé à deux reprise en 1995 et en 2000, prévoit déjà le recrutement pour les besoins de l’exploitation de la station de Tala Guilef quelque 200 employés.

- Advertisement -
Must Read
- Advertisement -
A lire également
- Advertisement -