Retrait du marché algérien : JCDecaux plie bagages

0

Décidément, l’Algérie n’est pas la terre promise pour les entreprises internationale pour faire des affaires.   

Le N°1 mondial de la communication extérieure et de la publicité dans les transports jette l’éponge, après plusieurs années d’activité en Algérie.

En effet, JCDecauxannonce son retrait de marché algérien, selon Jean-Sébastien Decaux, directeur général Europe du Sud, Afrique, Belgique, Luxembourg et membre du directoire du groupe JCDecaux. Une information rapportée par le quotidien El Watan.

Cette décision est motivée, selon la même source, par le manque de transparence «dans les règles du jeu» du marché publicitaire actuel en Algérie a eu raison de la patience  du leader mondial de communication extérieur et de la publicité, présent dans plus de 80 pays.

« Notre retrait n’est pas lié à la conjoncture économique morose car nous croyons aux cycles économiques, en Algérie comme ailleurs. Et il est encore moins lié au contexte politique actuel. Il est seulement lié à la situation de notre marché, celui de la publicité, qui manque aujourd’hui d’un cadre réglementaire solide ainsi que de transparence ».

C’est en ces termes que Decaux explique son départ de l’Algérie. Ainsi, le contrat avec l’aéroport d’Alger n’ira pas à son terme. En effet, il a été décidé d’y mettre un terme «de manière anticipée d’un commun accord avec la SGSIA», son partenaire de l’aéroport d’Alger.

Ce responsable  a indiqué qu’ « il nous semble, par ailleurs, fondamental d’établir des règles du jeu incitant les jeunes Algériens à vouloir lancer leur projet entrepreneurial dans la communication extérieure où il y a encore beaucoup à faire, car c’est un secteur qui permet potentiellement d’améliorer le quotidien des gens, tout en créant de la richesse pour les marques, les actionnaires et des emplois.»

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici