Saison estivale: Mohamed Arkab promet l’électricité et l’eau à flot

Le ministre de l’Energie, Mohamed Arkab rassure la population sur la continuité dans la distribution de l’énergie et de l’eau durant la saison estivale. Une saison connue pour la grande consommation de l’électricité et de l’eau.

Lors d’un point de presse tenu hier  en marge d’une réunion de coordination entre le ministère de l’Energie et celui des Ressources en Eau, le Ministre   a expliqué qu’une démarche de coordination entre les deux secteurs est appelée notamment du fait que les installations hydrauliques sont dépendantes de la disponibilité électrique afin de maintenir les niveaux de production de la ressource hydrique.

En effet, selon des responsables présents à cette réunion, une coupure d’électricité d’une heure ou deux au niveau des installations de pompage, de transfert ou de traitement de l’eau peut entrainer une coupure de près de 24 heures de l’approvisionnement en eau potable.

« Nous avons mis en place un plan que nous allons exécuter, en s’assurant que les sociétés dépendant des deux ministères aient mis les moyens de telle manière à renforcer et à doubler la sécurité en matière de raccordement afin de réduire les coupures électriques », a affirmé le ministre.

Il a ainsi a fait savoir que les deux départements ministériels travaillent à renforcer leur coordination « pour être au rendez-vous lors de la saison estivale ».

Mohamed Arkab a également indiqué que cette réunion a permis aux cadres des deux ministères de faire le point sur l’ensemble des opérations menées pour offrir une disponibilité continue de la ressource hydrique à travers l’ensemble du territoire national. Il a ainsi souligné la nécessité de mener l’ensemble des opérations dans les délais impartis.

Par ailleurs, lors de cette rencontre, que la ressource hydrique est disponible, le taux de remplissage est estimé à 70 %, permettra d’assurer la continuité de la disponibilité en eau potable aux populations durant la saison estivale.

« De plus, 5000 stations de pompage, l’exploitation des eaux souterraines et les onze stations de dessalement d’eau de mer constituent autant de moyens mis en œuvre pour assurer la disponibilité de l’eau », a-t-il étayé.

Le ministère des Ressources en eau, Ali Hamam, a rappelé que (4) nouvelles stations de dessalement sont en court de réalisation afin de hisser la capacité du pays en terme d’eau potable issue du dessalement d’eau de mer, estimée actuellement à 2 millions m3/jour.

Ces nouvelles stations de dessalement comprennent deux grandes stations dans les wilayas d’Alger et d’El Taref d’une capacité de 300.000 m3/jour chacune ainsi que deux autres stations dans les wilayas de Béjaia et Skikda. Quant à la date de la mise en service de deux stations, personne ne peut prédire l’échéance.

- Advertisement -
Articles récents
- Advertisement -
A lire également
- Advertisement -