Le groupe Sonatrach et l’italien ENI ont signé jeudi à Alger deux accords. Ils portent sur le renouvellement du contrat de vente/achat de gaz naturel à long terme destiné au marché italien et sur les nouvelles conditions pour la poursuite du partenariat relatif à l’exploitation du système de transport TMPC.

La cérémonie de signature, tenue au siège de la Sonatrach, a été présidé par le P-dg de Sonatrach, Rachid Hachichi et par l’administrateur délégué de ENI, Claudio Descalzi.

Cette signature intervient dans le cadre de la mise en œuvre du Mémorandum d’accord signé le 25 avril 2019 à Alger entre les 02 compagnies.

Ainsi, Sonatrach et Eni  ont signé un accord de renouvellement du contrat de fourniture de l’Italie en gaz algérien, jusqu’en 2027,

L’accord prévoit l’exploitation des hydrocarbures, et particulièrement, de renouveler le contrat de vente/achat de gaz naturel destiné au marché italien. Ce qui renforce la position de l’Algérie sur le marché italien.

Il prévoit également un partenariat de transport de gaz naturel par l’intermédiaire du gazoduc Algérie-Tunisie-Italie au-delà 1er octobre 2019.

Pour rappel, Sonatrach et ENI avaient conclu un accord pour prolonger de 10 ans la durée du contrat de vente et d’achat de gaz naturel signé en 1977.

Le gaz naturel algérien qui sera exporté vers le marché italien représente près de 15% du gaz importé par l’Italie.

L’accord signé jeudi couvre près de 15% du gaz importé par l’Italie, selon l’APS.

Selon le groupe italien, « ces accords s’inscrivent dans le cadre d’un partenariat sur l’approvisionnement et le transport de gaz qui a été établi il y a plus de 40 ans et qui englobe d’importants projets de gazoduc et plusieurs décennies d’approvisionnement réussi de l’Italie ».

L’administrateur délégué de ENI, Claudio Descalzi, cité dans le communiqué, « s’est dit heureux par le renouvellement du contrat d’approvisionnement en gaz et le niveau du partenariat stratégique avec Sonatrach, qui s’étend aux différents secteurs de l’exploration et de la production à la commercialisation et au transport du gaz, en passant par les énergies renouvelables ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici