mercredi, décembre 2, 2020

Sonelgaz : Un crédit de 1 400 milliards de dinars soit près 10 milliards dollars pour les investissements

Les Plus lus

Transfert illicite des devises vers l’étranger: Maersk Tunisia soupçonné de fraude

Le feuilleton du leader mondial du transport maritime, Maersk Tunisia, continue de tourner sans trouver sans épilogue, tellement ses intérêts sont menacés sur le sol Tunisien. Cette menace, qui guette la Compagnie, fait bouger les lignes au point où elle fait sortir de son mutisme l’ambassadrice du Danemark, accréditée à Tunis mais résidante en Algérie, Julie Pruzan.

Restriction des importations des kits CKD/SKD: coup de massue au secteur de l’automobile

Moins de dix jours après l’annonce de recourir à l’importation des véhicules de moins de 3 ans, le ministère...

Le 28e Forum économique mondial: L’Afrique en route vers la 4e révolution industrielle

Le 28e Forum économique mondial sur l'Afrique est entré jeudi dans sa deuxième journée, et a appelé à cette...

Le groupe Sonelgaz a contracté un crédit à long terme de l’ordre de 1 400 milliards de dinars. Les créances du groupe s’élèvent à 58 milliards de dinars pour l’exercice 2017.

Mohamed Arkab qui s’exprimait hier au forum d’El Moudjahid a indiqué que l’Etat soutient le groupe à travers l’accès à un crédit à long terme lui permettant de réaliser ses investissements. C’est pourquoi, l’option d’augmenter les tarifs d’électricité n’est pas encore à l’ordre du jour, dit-il. Le groupe affiche une bonne santé, selon son responsable qui estime que les réalisations de l’entreprise lui permettront de rembourser ses dettes. Chiffres à l’appui, M. Arkab a indiqué que son entreprise affiche une capacité installée de l’ordre de 19 321 MW en 2017.

« Nous allons boucler l’année 2018 avec une capacité d’installation de l’ordre de 20 000 MW, c’est une première», a indiqué le premier responsable du groupe. La production d’électricité de l’entreprise, poursuit-il, est passée de 25 008 GWh en 2000 à 70 904 GWh en 2017. Le réseau d’électricité, quant à lui, est passé de 206 203 km en 2000 à 358 250 km en 2017.

L’entreprise cumule aujourd’hui 9,127 millions de clients-électricité contre 4,514 millions de clients en 2000. Les clients-gaz, eux, sont au nombre de 5,26 millions en 2017. Ainsi, le montant d’investissement du groupe en 2017 s’est élevé à 311,5 milliards de dinars. «Notre objectif est de nous installer en tant qu’acteur majeur dans le processus de la transition énergétique en ayant une très large part des investissements dans les énergies renouvelables et d’être en tête de file, même avec l’arrivée d’opérateurs concurrents, de la transition et du programme 2015/2030 pour la production de 22 000 MW à partir de l’exploitation des ressources inépuisables notamment le solaire», a expliqué l’invité du quotidien El Moudjahid qui a indiqué que le groupe veut être leader aussi dans les énergies renouvelables.

Le groupe compte se développer également à travers la mise en place d’une série de projets industriels avec l’aide d’un partenariat avec les opérateurs internationaux «basé sur la valorisation des ressources locales, le transfert de technologie et les nombreux avantages dont jouit notre pays». M. Arkab qualifie, d’ailleurs, ce que vit son groupe «d’une mini-révolution » en matière d’intégration et d’innovation technologiques. A ce sujet, le responsable a indiqué que le compteur intelligent déjà déployé au profit des clients industriels s’étendra progressivement à l’ensemble des clients de Sonelgaz.

Par ailleurs, au sujet des branchements illicites, le P-dg de Sonelgaz a indiqué que ces pratiques causent une perte d’énergie de plus de 20% au groupe. En 2017, les pertes d’énergie suite à ces branchements ont été de l’ordre de 14,5%.

Soir d’Algérie

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles récents

Rabah Madjer : «On m’a poignardé dans le dos»

Le dernier passage de Rabah Madjer à la tête de la sélection nationale continue à le hanter. Il ne...

Sahara occidental: Le Maroc vise à amplifier le pillage des ressources sahraouies en violant le cessez-le-feu

Le Maroc a pris le risque de violer l'accord de cessez-le-feu de 1991 signé avec le Front Polisario, pour amplifier son exploitation économique des...

Accidents de la circulation : 17 morts et 1078 blessés en une semaine

Dix-sept (17) personnes ont trouvé la mort et 1078 autres ont été blessées dans 963 accidents de la circulation enregistrés durant la période du...

Le Bureau de l’APN examine 17 modifications proposées au PLFC 2021

Le Bureau de l’Assemblée populaire nationale (APN) s’est réuni jeudi sous la présidence de Slimane Chenine, président de l’Assemblée et examiné les 22 modifications...

Le gaz source abondante et souple, répond aux besoins mondiaux croissants

Les ministres participants à la réunion du Forum des pays exportateurs de gaz (GECF) tenue par visioconférence ont affirmé que le gaz serait une...

Gaz: la part dans le mix énergétique mondial atteindra un taux de 28% d’ici 2050

La part du gaz dans le mix énergétique mondial passera d'un taux de 23 % actuellement à 28 % d’ici 2050, a indiqué jeudi...

Construction de véhicules-concessionnaires: création de deux comités techniques

Deux comités techniques interministériels ont été créés par le ministère de l'Industrie dans l'objectif d'examiner et de suivre les dossiers relatifs à l'exercice de...

Carburant : L’Algérie en mesure de convertir 500.000 véhicule/An au GPL

L'Algérie a les moyens de convertir près de 500.000 véhicules/AN pour rouler au Gaz de pétrole liquéfié (GPL), a indiqué l'Union nationale des installateurs...

Dans la même catégorie

- Advertisement -