HomeEconomieStations de dessalement d’eau: 4 unités remises en marche cet été...

Stations de dessalement d’eau: 4 unités remises en marche cet été à Alger et Tipaza

La journée mondiale de la lutte contre la désertification et la sécheresse sera célébrée jeudi au niveau du territoire national, par l’organisation de diverses manifestations, telles que la plantation d’arbres, des sorties pédagogiques et des expositions thématiques, a indiqué mercredi un communiqué du ministère de l’Environnement.

Cette journée sera célébrée à travers les directions de l’environnement et les établissements sous-tutelle du ministère de l’Environnement, en partenariat avec les Conservations des Forêts, les Scouts, les associations, les universités, et ce, tout en se conformant aux mesures sanitaires de lutte contre la COVID-19, a précisé la même source.

Diverses manifestations sont programmées, telles que la plantation d’arbres, des sorties pédagogiques au niveau des zones humides, des expositions thématiques au niveau des universités et des maisons de l’environnement, et des actions de communication à travers les médias (télévision, radio, presse écrite), ainsi que sur les réseaux sociaux, a ajouté le communiqué.

Proclamée par l’Assemblée générale de la Convention des Nations Unies sur la lutte contre la désertification (UNCCD), la journée mondiale de lutte contre la désertification et la sécheresse est célébrée le 17 juin de chaque année pour sensibiliser l’opinion publique sur cette question.

Selon le ministère, l’Algérie avec ses 80% de superficie saharienne n’est pas épargnée par la problématique mondiale de désertification, soulignant que « les sécheresses plus fréquentes qu’engendre le changement climatique, risquent d’accentuer encore plus ce phénomène, ce qui a pour conséquence la dégradation des sols et l’appauvrissement de la biodiversité ».

Cette année, la thématique consacrée à cette journée est: « Restauration. Terre. Reprises des terres saines pour reconstruire en mieux ».

L’objectif est de se concentrer sur la transformation et la restauration des terres dégradées en terres saines, en vue de favoriser la résilience économique, de créer des emplois, d’augmenter les revenus et la sécurité alimentaire, a fait savoir le ministère de l’Environnement, tout en assurant que la restauration permettra aussi à « la biodiversité de se reconstituer et de piéger le carbone atmosphérique, à l’origine du réchauffement climatique ».

- Advertisement -
Must Read
- Advertisement -
A lire également
- Advertisement -