Transport du personnel de Sonatrach: Tassili Airlines opère une trentaine de vols

La compagnie aérienne, Tassili Airlines (TAL), opèrera une trentaine de vols du 11 au 24 avril en cours pour le transport du personnel de Sonatrach de et vers le sud, a indiqué samedi le directeur de la communication de Tassili Airlines (TAL), Karim Bahard.

« Sur demande de Sonatrach et après obtention d’une autorisation de vol exceptionnelle auprès instances habilitées, nous avons entamé aujourd’hui une opération de rapatriement du personnel de Sonatrach de et vers le sud », a souligné le responsable à l’APS, précisant que cette opération, pour laquelle toute la flotte (15 avions) de TAL a été mobilisée, s’étalera du 11 au 24 avril en cours.

Ces vols sont programmés au départ et à l’arrivée à partir de plusieurs aéroports au niveau national, notamment d’Alger, Oran, Annaba, Constantine, Hassi-Messaoud, Adrar, In Amenas, Hassi-R’mel et Rhoude-Nouss, selon M. Bahard.

Filiale du Groupe pétro-gazier Sonatrach, TAL avait pour rappel, suspendu ses vols réguliers domestiques depuis le 22 mars, tandis que les vols internationaux ont été annulés depuis le 19 mars, en raison de la suspension du trafic aérien comme mesure préventive contre la propagation du virus Corona (COVID-19).

Immobilisée au niveau de l’Aéroport d’Alger, la flotte de TAL reprend du service avec de « strictes mesures » de prévention contre le COVID-19, notamment la réduction du nombres de passagers jusqu’à la moitié des capacités des aéronefs lors des vols effectués, a expliqué M. Bahard.

« En plus de la distribution de moyens et d’outils de protection contre le COVID-19 (gel hydro-alcoolique, bavettes, gants) sur les passagers, les équipages des avions et le personnel encadrant cette opération, nous avons également réduit au minimum le nombre des passagers à bord de chaque vol comme mesure de distanciation contre la propagation du virus », a assuré la même source.

Ainsi, dans le cadre de cette opération, un Bombardier Q 200 d’une capacité de 37 sièges ne transporte que 10 passagers, le Bombardier Q 400 d’une capacité de 74 sièges ne transporte que 20 passagers, tandis qu’un Boeing 737-800 d’une capacité de 155 sièges ne verra que 50 passagers à son bord, a expliqué le responsable.

Sonatrach reprend son programme de relève sur les sites pétroliers et gaziers

Contacté par l’APS, le directeur de la communication de Sonatrach, Mounir Sakhri, a indiqué que la mobilisation de la flotte de TAL fait suite à la reprise du programme de relève du personnel de Sonatrach au niveau des sites et champs pétroliers et gaziers, soulignant que « ce programme de vol bénéficie d’une autorisation spéciale et est encadré par un personnel de santé et médical de la compagnie pour veiller au respect des mesures contre le virus Corona ».

Précisant qu’une grande partie du personnel mobilisé au Sud a dépassé deux mois de présence sur les sites pétroliers et gaziers, veillant à la continuité du service, M. Sakhri a souligné que « l’opération de son remplacement est entamée à partir d’aujourd’hui par d’autres collègues qui étaient en congé et qui prendront le relais ».

Une fois arrivé au Sud, le personnel de relève et par mesure de prévention, sera mis en confinement durant 14 jours avant d’être opérationnel sur les sites pétroliers et gaziers, a assuré le responsable, expliquant qu’un « questionnaire médical » est remis à chaque employé pour notifier tout symptôme ou antécédents médicaux.

Ce volet est chapeauté par les équipes médicales de Sonatarch et c’est au médecin de « suivre et lever le confinement sur chaque agent avant de rejoindre son travail », a-t-il précisé, notant que les employés de retour vers le nord « déjà sains » ne seront pas concernés par cette procédure et rejoindront directement leur domicile.

M.Sakhri a, souligne en outre, que l’opération de transport du personnel de Sonatrach ne concerne pas uniquement les vols de TAL, mais également par route, car des bus ont également été mobilisés pour le transport du personnel des wilayas limitrophes dans le sud, précisant que « les mesures de prévention restent les même pour tout le monde ».

- Advertisement -
Articles récents
- Advertisement -
A lire également
- Advertisement -