Tribunal Sidi M’hamed: Mahieddine Tahkout condamné à 16 ans de prison ferme

Le verdict est prononcé ce mercredi au Tribunal Sidi M’hamed sur l’affaire Tahkout. Il est sans appel.

Ainsi, le juge a condamné ce mercredi l’homme d’affaires Mahieddine Tahkout, à 16 ans de prison ferme et une amende de 8 millions de dinars.

Après un procès qui a duré une semaine dans l’affaire de Mahieddine Tahkout, le juge a condamné aussi à 10 ans de prison ferme et 500 000 Da d’amende chacun des deux anciens Premiers ministre Ahmed Ouyahia et Abdelmalek Sellal.

Pour les membres de la famille Tahkout, le juge a condamné  à 7 ans de prison ferme suivi de paiement d’une amende de 8 millions de dinars Bilal Tahkout, fils de Mahieddine Tahkout ainsi que Rachid Tahkout, et Hamid Tahkout qui sont les frères et associés de Mahieddine. Par ailleurs,  l’autre frère de Mahieddine, Nacer Tahkout a été condamné à 3 ans de prison ferme.

Le tribunal a demandé aussi de confisquer tous les biens et les comptes bancaires de la famille Tahkout impliqués dans l’affaire.

Le tribunal a condamné aussi les entreprises de transport et celles d’agriculture de Mahieddine Tahkout à  une amende d’un millions de dinars, suivi d’une interdiction de soumission aux marchés publics pour une durée de cinq ans et la saisie des biens des personnes morales.

S’agissant des anciens ministres, le juge a condamné à 2 ans de prison ferme et une amende de 200 000 Da l’ancien ministre de l’industrie Youcef Yousfi, et de trois ans de prison ferme  et une amende de 500 000 Da l’ancien ministre des travaux publics et des transports Amar Ghoul.

Par contre, le juge a infligé une peine de 20 ans de prison contre l’ex-ministre de l’industrie, Abdesslam Bouchouareb,suivi d’un mandat d’arrêt international.  Le tribunal a par ailleurs, innocenté l’ancien ministre des travaux public et des Transport, Abdelghani Zaalane de toutes les chefs d’inculpations dont il est poursuivi.

S’agissant des personnes issues de l’administrations publiques, le juge a condamné  Ben Miloud Abdelkader, ancien DG de l’établissement de transport urbain et président de la commission d’évaluation des offres (2010-2015) a une peine de 2ans de prison ferme et une amende de 200 000 Da .

Une peine de 2 ans de prison ferme et une amende de 100 000 Da ont été prononcé contre  Boudraa Abdelhak, ancien directeur de l’Office national des œuvres universitaires (ONOU), et 2 ans de prison ferme aussi ont été prononcé à l’encontre de Kheireddine Remache, directeur de l’ONOU Alger-Est, dont une avec sursis. Pour sa part, l’ancien wali de Skikda, Benhoucine Fouzi a été condamné a deux ans de prison ferme.

Toutefois, le jus a innocenté plus d’une dizaine de personnes responsable ou cadre dans différentes cités universitaires d’Alger.

- Advertisement -
Articles récents
- Advertisement -
A lire également
- Advertisement -