lundi, septembre 23, 2019

Un assureur visionnaire – Hassen Khelifati, PDG d’Alliance Assurances.

Les Plus lus

Transfert illicite des devises vers l’étranger: Maersk Tunisia soupçonné de fraude

Le feuilleton du leader mondial du transport maritime, Maersk Tunisia, continue de tourner sans trouver sans épilogue, tellement ses intérêts sont menacés sur le sol Tunisien. Cette menace, qui guette la Compagnie, fait bouger les lignes au point où elle fait sortir de son mutisme l’ambassadrice du Danemark, accréditée à Tunis mais résidante en Algérie, Julie Pruzan.

Restriction des importations des kits CKD/SKD: coup de massue au secteur de l’automobile

Moins de dix jours après l’annonce de recourir à l’importation des véhicules de moins de 3 ans, le ministère...

Le 28e Forum économique mondial: L’Afrique en route vers la 4e révolution industrielle

Le 28e Forum économique mondial sur l'Afrique est entré jeudi dans sa deuxième journée, et a appelé à cette...

La cinquantaine passée, marié et père de 4 enfants, Hassen Khelifati, fondateur et PDG du groupe Alliance Assurances, est un pur produit de l’école publique algérienne. Titulaire d’une licence en sciences commerciales et financières de l’École supérieure de Commerce (ESC) d’Alger, d’un DESS Banques-Assurances de la même école et d’un Executif MBA ( Master of Business administration ) de l’INSIM-UQAM en 2003, Hassen Khelifati a intégré, à la fin de son cursus universitaire en 1995, le Crédit populaire algérien (CPA) en tant que cadre, où il fera ses premiers pas dans le monde professionnel durant 17 mois, avant de partir accomplir son service national. Après ce passage, Hassen Khelifati a réintégré le groupe familial, une petite entreprise de bâtiment et de promotion immobilière. « À l’époque c’était un peu particulier parce que nous accompagnions les autorités publiques dans la construction des cantonnements des gardes communaux et des gendarmes, dans les zones les plus chaudes de l’Algérie au centre du pays, quand personne ne voulait faire ce job qui était ingrat, dangereux et risqué. Nous avons pris beaucoup de risques, mais nous l’avons fait, parce que nous considérions que c’était notre devoir aussi de protéger la République, au même titre que les policiers, les gendarmes et les militaires. Nous l’avons fait et contribué à sauvegarder la République à notre manière, et nous l’avons payé très cher en perdant un frère assassiné à l’âge de 24 ans et deux beaux-frères tués et beaucoup de complications de santé et problèmes émotionnels», indique Hassen Khelifati.

Concernant Alliance Assurances, Hassen Khelifati révèlera que « j’ai créé cette compagnie en décembre 2004. L’idée est née lors d’une rencontre avec un agent d’assurance qui m’a proposé de créer une société dans ce secteur. En six mois, je réunis difficilement le capital minimum et me rapproche du ministère des Finances. À l’époque, la difficulté se situait à deux niveaux. D’abord, l’ambiance était défavorable au privé dans le secteur financier car on vivait pleinement le scandale de la banque KHALIFA et ses répercussions sur le secteur privé algérien. Puis, quand j’ai sollicité des personnes de mon entourage et de mon milieu, le domaine de l’assurance était trop abstrait pour eux.

Cela dit, nous avons pu nous organiser et démarrer, il faut le dire, laborieusement, avec la création des premières agences et le ralliement des premières recrues. Nous avons obtenu notre agrément le 2 août 2005. Un agrément qui a été signé d’ailleurs par le défunt ministre des Finances Mourad Medelci. En 2006, nous étions la première compagnie à proposer l’assistance automobile en Algérie, par le biais de notre filiale Algérie Touring Assistance (ATA), et le groupe a commencé à s’agrandir peu à peu. » Très proches des jeunes chefs d’entreprise, et pour les accompagner dans la réalisation de leurs projets, M. Khelifati a décidé de dédier l’un des bâtiments de son nouveau siège, à un incubateur de l’entrepreneuriat féminin et jeune. « Autrement dit, nous allons lancer la maison de l’entrepreneuriat, qui va être dédiée aux jeunes et aux femmes, qui se lancent dans des nouveaux métiers ou qui veulent lancer leur propre entreprise. Je pense que c’est une façon aussi de rendre une partie de ce que nous a donné la société algérienne pour nous développer », précise notre interlocuteur. Par ailleurs, l’un des faits les plus marquants pour notre jeune PDG, c’est le fait d’être la première compagnie privée cotée en bourse. « Nous avons également relevé plusieurs défis, tels que le lancement de nouvelles filiales. « Je me souviens également du premier appel téléphonique pour un dépannage à Chlef.

Nous étions très contents, parce que nous avons prouvé que nous pouvions le faire avec des Algériens, un logiciel algérien, des dépanneurs algériens et des opérateurs algériens, et nous avons réussi. Nous avons commencé en avril 2007, avec 30 dépanneurs, aujourd’hui nous en sommes à 600, et nous en avons 500 en attente. Tout le monde veut travailler avec nous. Et cela fonctionne 7j/7en H24. Ce sont des managers algériens, qui sont prêts à vous dépanner à tout moment, et n’importe où », se félicite-t-il.

Algerie Touring Assistance ATA filiale du groupe Alliance Assurances est non seulement pionnière, aujourd’hui, en assistance automobile en Algérie, mais elle est aussi leader dans le secteur avec près de 60% du marché de l’assurance reste auprès de nous. Rappelons enfin, que Hassen Khelifati était membre du FCE depuis 2001, où il s’était porté candidat au poste de président à deux reprises, en 2011 et 2019 avant de se retirer. Il est membre fondateur du Cercle d’action et de réflexion autour de l’entreprise (Care). Il est également l’un des membres fondateurs de l’initiative Nabni (Notre Algérie bâtie sur de nouvelles idées). Il était aussi, l’un des premiers signataires de la charte de management des entreprises privées

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Advertisement -

Articles récents

Présidentielles: 14 candidats à la candidatures connus

Quatorze (14) postulants à la candidature pour l'élection présidentielle du 12 décembre prochain ont retiré, jusqu'à ce vendredi, les...

Production industrielle publique: hausse de près de 5% au 1er semestre 2019

La production industrielle publique de l'Algérie, a enregistré une hausse de 5,6% durant le 2ème trimestre 2019, générée par des "améliorations appréciables" dans plusieurs...

Industrie: recul de la production dans trois secteurs

De janvier à juillet 2019, les données de l'ONS, relèvent, par ailleurs, que trois secteurs industriels ont enregistré un recul de production, par rapport...

Energie/ Gaz : Mohamed Arkab invité en Russie

Le ministre de l’Energie, Mohamed Arkab, a reçu jeudi au siège de son département ministériel, l'ambassadeur de la Fédération de Russie en Algérie, Igor...

Présidentielles du 12 décembre : révision des listes électorale à partir du 22 septembre

L'opération de révision exceptionnelle des listes électorales, en prévision de la prochaine élection présidentielle prévue le 12 décembre prochain, sera lancée à partir du...

Dans la même catégorie

- Advertisement -