dimanche, avril 18, 2021

Un pont reliant Alger à Ain Taya : entre rêve et réalité dont on ne connait pas le prix    

Les Plus lus

Transfert illicite des devises vers l’étranger: Maersk Tunisia soupçonné de fraude

Le feuilleton du leader mondial du transport maritime, Maersk Tunisia, continue de tourner sans trouver sans épilogue, tellement ses intérêts sont menacés sur le sol Tunisien. Cette menace, qui guette la Compagnie, fait bouger les lignes au point où elle fait sortir de son mutisme l’ambassadrice du Danemark, accréditée à Tunis mais résidante en Algérie, Julie Pruzan.

Restriction des importations des kits CKD/SKD: coup de massue au secteur de l’automobile

Moins de dix jours après l’annonce de recourir à l’importation des véhicules de moins de 3 ans, le ministère...

Le 28e Forum économique mondial: L’Afrique en route vers la 4e révolution industrielle

Le 28e Forum économique mondial sur l'Afrique est entré jeudi dans sa deuxième journée, et a appelé à cette...

C’est projet mirage. Une étude a été exposée par le porteur du projet. Mais, beaucoup de détails n’ont pas été déclinés. On ignore à présent le montrant de projet mais surtout à quoi servira-t-il. Ain Taya n’est ni un grand pôle urbain ni un pôle industriel pour pouvoir se payer un tel investissement.

En tout état de cause, des architectes et des experts en urbanismes ont exposé, samedi à Alger, les détails techniques et les dimensions socio-économiques du projet « Pont d’Alger ».

Le Pont d’Alger, toujours à sa première phase, pourrait être considéré comme un projet de société eu égard aux grandes opportunités qui seront offertes sur les plans socio-économique et touristique à Alger », a soutenu M. Nassim Baghli, architecte, lors d’une conférence de presse organisée en marge d’une rencontre professionnelle ayant réuni des experts et des architectes algériens et étrangers.

Il a ajouté, en outre, que le « Pont d’Alger » est une « initiative de citoyenneté » (lancée par les deux architectes Nassim et Sihem Baghli), qui a bénéficié du « soutien moral de la wilaya d’Alger », estimant qu’il s’agit d' »un signe positif » de la part de l’administration locale qui encourage « l’organisation de telles rencontres ».

L’initiateur a considéré, également, que la phase actuelle exigeait « la collecte d’un grand nombre d’informations » à travers les experts, l’administration ou par le biais des réseaux sociaux, révélant, à ce propos, que l’idée a attiré, au début (depuis 10 ans), l’attention d’architectes de renommée internationale à l’image de Jean Louis Cohen et Rem Koolhaas.

Par ailleurs, M. Baghli a indiqué avoir présenté ce projet à l’architecte francais, Jean Nouvelle, à l’occasion de sa dernière visite en Algérie (fin 2018). La réalisation de ce pont qui reliera Kettani à Ain Taya, durera 5 ans, a-t-il précisé.

De son coté, l’expert Farouk Chiali a appelé à une réflexion sur « les voies et moyens adéquats pour trouver des investisseurs devant contribuer à ce projet qui nécessite des investissements intérieur et extérieur », ainsi que « l’élaboration d’études économiques et financières nécessaires ».

Pr. Abdellatif Baghli estime que le Pont d’Alger est « plus qu’un simple projet urbain », expliquant cela par la série de projets accompagnant le grand Pont (iles flottantes).

D’autre part, Pr. Riad Hartani et l’architecte Stephen Zacks (Etats Unis) ont conforté l’idée de « l’espace ouvert » dans la conception des villes futures et « les changements qui peuvent résulter de ces projets sur la vie quotidienne ».

L’architecte Halim Faidi a, pour sa part, exprimé son soutien au projet du grand Pont, soulignant que « l’Algérie doit aujourd’hui trancher sur les options du bien-etre et de la sécurité dont doit disposer la capitale ou tout autre ville du pays ».

« L’Algérie dispose d’outils et moyens qui lui permettent de penser aux villes de demain, à savoir les villes intelligentes et ce en vue de définir leur rôle socio- économique », a-t-il dit.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles récents

Le village Azra à Tizi Ouzou: miracle de la pierre et de la volonté

Sacré lauréat de la 8ème édition du concours Rabah Aissat du village le plus propre à Tizi-Ouzou, le village...

Batna: neige et axes routiers coupés à la circulation

La neige a recouvert les hauteurs de la wilaya de Batna, entravant la circulation automobile sur certains axes routiers, ce samedi 17 avril. Les cimes...

Algérie-Kényan: Signature d’une convention de création d’un conseil d’affaires

Une convention a été signée, jeudi à Alger, entre la Chambre Algérienne de Commerce et d'Industrie (CACI) et la Chambre kényane du Commerce pour...

Mauvais temps: pluies orageuses sur le Centre et l’Est du pays jusqu’à samedi

Des pluies, parfois sous forme d'averses orageuses, continueront d'affecter plusieurs wilayas du Centre et de l'Est du pays jusqu'à samedi, indique l'Office national de...

Tunisie: la balance commerciale alimentaire déficitaire à hauteur de 251,7 millions de dinars durant le 1er trimestre 2021

Selon les chiffres publiés par l’Observatoire national de l’agriculture, la balance commerciale alimentaire a enregistré, au cours des trois premiers mois de l’année 2021,...

Accidents de la route: 37 morts et 1.476 blessés en une semaine

Trente-sept (37) personnes ont trouvé la mort et 1.476 autres ont été  blessées dans 1.162 accidents de la circulation survenus à travers le territoire...

OAIC: achat de 200 000 tonnes de blé suite à un appel d’offre international

L’Office algérien interprofessionnel des céréales (OAIC) a acheté environ 200 000 tonnes de blé dans le cadre d’un appel d’offres international clôturé mercredi 14...

Air Algérie: annulations et vols vers les aéreports du sud du pays

La compagnie aérienne Air Algérie a annoncé jeudi des perturbations de l'ensemble des ses vols de et vers les aéroports du Sud du pays,...

Dans la même catégorie

- Advertisement -