mercredi, janvier 27, 2021

Un pont reliant Alger à Ain Taya : entre rêve et réalité dont on ne connait pas le prix    

Les Plus lus

Transfert illicite des devises vers l’étranger: Maersk Tunisia soupçonné de fraude

Le feuilleton du leader mondial du transport maritime, Maersk Tunisia, continue de tourner sans trouver sans épilogue, tellement ses intérêts sont menacés sur le sol Tunisien. Cette menace, qui guette la Compagnie, fait bouger les lignes au point où elle fait sortir de son mutisme l’ambassadrice du Danemark, accréditée à Tunis mais résidante en Algérie, Julie Pruzan.

Restriction des importations des kits CKD/SKD: coup de massue au secteur de l’automobile

Moins de dix jours après l’annonce de recourir à l’importation des véhicules de moins de 3 ans, le ministère...

Le 28e Forum économique mondial: L’Afrique en route vers la 4e révolution industrielle

Le 28e Forum économique mondial sur l'Afrique est entré jeudi dans sa deuxième journée, et a appelé à cette...

C’est projet mirage. Une étude a été exposée par le porteur du projet. Mais, beaucoup de détails n’ont pas été déclinés. On ignore à présent le montrant de projet mais surtout à quoi servira-t-il. Ain Taya n’est ni un grand pôle urbain ni un pôle industriel pour pouvoir se payer un tel investissement.

En tout état de cause, des architectes et des experts en urbanismes ont exposé, samedi à Alger, les détails techniques et les dimensions socio-économiques du projet « Pont d’Alger ».

Le Pont d’Alger, toujours à sa première phase, pourrait être considéré comme un projet de société eu égard aux grandes opportunités qui seront offertes sur les plans socio-économique et touristique à Alger », a soutenu M. Nassim Baghli, architecte, lors d’une conférence de presse organisée en marge d’une rencontre professionnelle ayant réuni des experts et des architectes algériens et étrangers.

Il a ajouté, en outre, que le « Pont d’Alger » est une « initiative de citoyenneté » (lancée par les deux architectes Nassim et Sihem Baghli), qui a bénéficié du « soutien moral de la wilaya d’Alger », estimant qu’il s’agit d' »un signe positif » de la part de l’administration locale qui encourage « l’organisation de telles rencontres ».

L’initiateur a considéré, également, que la phase actuelle exigeait « la collecte d’un grand nombre d’informations » à travers les experts, l’administration ou par le biais des réseaux sociaux, révélant, à ce propos, que l’idée a attiré, au début (depuis 10 ans), l’attention d’architectes de renommée internationale à l’image de Jean Louis Cohen et Rem Koolhaas.

Par ailleurs, M. Baghli a indiqué avoir présenté ce projet à l’architecte francais, Jean Nouvelle, à l’occasion de sa dernière visite en Algérie (fin 2018). La réalisation de ce pont qui reliera Kettani à Ain Taya, durera 5 ans, a-t-il précisé.

De son coté, l’expert Farouk Chiali a appelé à une réflexion sur « les voies et moyens adéquats pour trouver des investisseurs devant contribuer à ce projet qui nécessite des investissements intérieur et extérieur », ainsi que « l’élaboration d’études économiques et financières nécessaires ».

Pr. Abdellatif Baghli estime que le Pont d’Alger est « plus qu’un simple projet urbain », expliquant cela par la série de projets accompagnant le grand Pont (iles flottantes).

D’autre part, Pr. Riad Hartani et l’architecte Stephen Zacks (Etats Unis) ont conforté l’idée de « l’espace ouvert » dans la conception des villes futures et « les changements qui peuvent résulter de ces projets sur la vie quotidienne ».

L’architecte Halim Faidi a, pour sa part, exprimé son soutien au projet du grand Pont, soulignant que « l’Algérie doit aujourd’hui trancher sur les options du bien-etre et de la sécurité dont doit disposer la capitale ou tout autre ville du pays ».

« L’Algérie dispose d’outils et moyens qui lui permettent de penser aux villes de demain, à savoir les villes intelligentes et ce en vue de définir leur rôle socio- économique », a-t-il dit.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles récents

General Motors-la filial Cruise: Microsoft investit 2 milliards dollars pour le développement du véhicule autonome

Le constructeur automobile américain General Motors (GM) et sa filiale Cruise ont conclu un partenariat stratégique de long terme...

France: vers un rebond 5,5% du BIB selon le FMI

La France doit commencer à élaborer dès à présent un plan pour contenir sa dette dès que l'économie aura fermement surmonté la crise due...

Tunisie – Activité minière: des efforts pour booster la production dans le bassin de Gafsa

L’activité minière en Tunisie est connue depuis l’époque romaine. Les différents minerais exploités sont le phosphate, le sel, le fer, le gypse, la fluorine-barytine...

Tunisie: Les entreprises différemment impactées par la Covid- 19

La Bourse de Tunis a publié, récemment, le bilan de l’activité boursière de 2020. Les chiffres montrent que certaines sociétés sont bien portantes malgré la...

Tunisie: Nabil Karoui arrêté

Le Pôle judiciaire économique et financier a émis un mandat de dépôt contre Nabil Karoui, président du parti Qalb Tounes, a annoncé le porte-parole...

Sahara occidental: Moncef Marzouki soutient le Maroc et s’en prend à l’Algérie

L’ancien président tunisien, Moncef Marzouki, a tenu des propos très hostiles au pouvoir algérien le comparant à un «marchand de rêves qui vend des...

Pêche: mesures incitatives pour l’acquisition de matériel de navigation

Le ministre de la Pêche et des Produits halieutiques, Sid Ahmed Ferroukhi a tenu mardi une réunion en visioconférence avec le ministre de la...

Pétrole : le baril à 46,72 dollars à la veille de la réunion de l’Opep+

Le prix du panier de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP), dont le pétrole brut algérien, s’est maintenu à prés de 47 dollars...

Dans la même catégorie

- Advertisement -