jeudi, février 27, 2020

Une organisation patronale alerte sur la dégradation de la filière tomate

Les Plus lus

Transfert illicite des devises vers l’étranger: Maersk Tunisia soupçonné de fraude

Le feuilleton du leader mondial du transport maritime, Maersk Tunisia, continue de tourner sans trouver sans épilogue, tellement ses intérêts sont menacés sur le sol Tunisien. Cette menace, qui guette la Compagnie, fait bouger les lignes au point où elle fait sortir de son mutisme l’ambassadrice du Danemark, accréditée à Tunis mais résidante en Algérie, Julie Pruzan.

Restriction des importations des kits CKD/SKD: coup de massue au secteur de l’automobile

Moins de dix jours après l’annonce de recourir à l’importation des véhicules de moins de 3 ans, le ministère...

Le 28e Forum économique mondial: L’Afrique en route vers la 4e révolution industrielle

Le 28e Forum économique mondial sur l'Afrique est entré jeudi dans sa deuxième journée, et a appelé à cette...

La Confédération algérienne du patronat (CAP) a tenu mercredi une rencontre de travail avec la section nationale des conserveries et de la transformation des produits agricoles (SNCTPA) pour débattre des problème qui pèsent sur cette filière notamment celle de l’industrie de la tomate, a indiqué un communiqué de la confédération.

La réunion, présidée par le président de la confédération, Boualem M’rakach et le président de la SNCTPA, Mohamed Moncef Zaim, au siège de la Confédération a été consacrée à l’ensemble de ce secteur d’activité économique, « affecté grandement par une accumulation de difficultés », précise la même source.

Evoquant un rapport établi par les cercles de production, la confédération dresse un constat « inquiétant  » de de cette filière en citant « 12.000 familles qui se retrouvent dans la précarité à cause des problèmes auxquels font face les entreprises de l’industrie agroalimentaire ».

La confédération évoque également « 2.500 agriculteurs qui ont abandonné la culture de la tomate industrielle, faute d’unités de transformations installées en plus de celles qui sont à l’arrêt et dont les potentialités de production sont estimées à 60.000 tonnes de concentré de tomate ». Une quantité qui pourrait satisfaire 70% des besoins nationaux en tomate industrielle, d’après l’organisation patronale.

« La relance de la filière est une priorité qui passe par un engagement sincère pour organiser la filière et augmenter ses capacités productives », conclut le communiqué.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles récents

Téléphonie : Huawei dope le nouveau Y7p, un smartphone puissant

Les utilisateurs ont souvent un problème de rapport qualité prix, surtout avec les smartphones d’entrée de gamme avec une...

Arezki Baraki : Les réserves hydriques suffisantes pour satisfaire les besoins des citoyens en 2020

Le ministre des Ressources en eau, Arezki Baraki, a affirmé lundi à Alger que le pays disposait de réserves hydriques "suffisantes" pour satisfaire aisément...

Inauguration d’une nouvelle station de compression et de réinjection de gaz à Hassi Massaoud

Le Premier ministre, Abdelaziz Djerad, a inauguré lundi à Hassi Massaoud, une nouvelle station de compression et de réinjection de gaz, d'une capacité de...

Les accords commerciaux ont maintenu l’économie nationale dans un état de dépendance

Le ministre du Commerce, Kamel Rezig, a affirmé lundi à Alger que les accords commerciaux conclus avec les principaux partenaires économiques "ont maintenu, pendant...

Huawei Appgallery: une plateforme révolutionnaire

Après le succès au maroc, huawei, le deuxième leader mondial de téléphonie a annoncé le lancement de sa propre plateforme « App gallery ». Cette...

Téléphonie : Samsung s’impose dans les mises à jour Android

Samsung Electronics Ltd. Samsung crée la surprise en réussissant une belle prouesse technologique, celle d’une mise à jour de la version Android à une...

Industrie: vers une révision de la réglementation en faveur de l’investissement

Une révision de la réglementation sera faite dans le secteur industriel pour encourager l'investissement, la rentabilité et le gain de productivité, a indiqué mardi...

Recettes douanières: hausse de 7% en 2019

Les recettes douanières de l'Algérie se sont établies à 1.097,86 milliards (mds) de dinars en 2019, contre 1.026,28 mds de dinars en 2018, enregistrant...

Dans la même catégorie

- Advertisement -