mardi, juillet 7, 2020

Une organisation patronale alerte sur la dégradation de la filière tomate

Les Plus lus

Transfert illicite des devises vers l’étranger: Maersk Tunisia soupçonné de fraude

Le feuilleton du leader mondial du transport maritime, Maersk Tunisia, continue de tourner sans trouver sans épilogue, tellement ses intérêts sont menacés sur le sol Tunisien. Cette menace, qui guette la Compagnie, fait bouger les lignes au point où elle fait sortir de son mutisme l’ambassadrice du Danemark, accréditée à Tunis mais résidante en Algérie, Julie Pruzan.

Restriction des importations des kits CKD/SKD: coup de massue au secteur de l’automobile

Moins de dix jours après l’annonce de recourir à l’importation des véhicules de moins de 3 ans, le ministère...

Le 28e Forum économique mondial: L’Afrique en route vers la 4e révolution industrielle

Le 28e Forum économique mondial sur l'Afrique est entré jeudi dans sa deuxième journée, et a appelé à cette...

La Confédération algérienne du patronat (CAP) a tenu mercredi une rencontre de travail avec la section nationale des conserveries et de la transformation des produits agricoles (SNCTPA) pour débattre des problème qui pèsent sur cette filière notamment celle de l’industrie de la tomate, a indiqué un communiqué de la confédération.

La réunion, présidée par le président de la confédération, Boualem M’rakach et le président de la SNCTPA, Mohamed Moncef Zaim, au siège de la Confédération a été consacrée à l’ensemble de ce secteur d’activité économique, « affecté grandement par une accumulation de difficultés », précise la même source.

Evoquant un rapport établi par les cercles de production, la confédération dresse un constat « inquiétant  » de de cette filière en citant « 12.000 familles qui se retrouvent dans la précarité à cause des problèmes auxquels font face les entreprises de l’industrie agroalimentaire ».

La confédération évoque également « 2.500 agriculteurs qui ont abandonné la culture de la tomate industrielle, faute d’unités de transformations installées en plus de celles qui sont à l’arrêt et dont les potentialités de production sont estimées à 60.000 tonnes de concentré de tomate ». Une quantité qui pourrait satisfaire 70% des besoins nationaux en tomate industrielle, d’après l’organisation patronale.

« La relance de la filière est une priorité qui passe par un engagement sincère pour organiser la filière et augmenter ses capacités productives », conclut le communiqué.

Articles récents

Hassen Khelifati, P-DG d’Alliance Assurances : «L’Etat doit sauvegarder l’économie et soutenir les entreprises, mais sans discrimination de statut»

Reporters : Quel impact a le confinement sur le secteur des assurances, notamment votre entreprise, Alliance Assurances ? Hassen...

Sonatrach: le production en déclin

Le renouvellement des réserves et l’accroissement de la production de pétrole et de gaz naturel sont au centre des préoccupations du groupe Sonatrach qui...

Algérie-Tunisie-Portugal: le développement de la coopération commerciale examiné à Alger

Le ministre du Commerce, Kamel Rezig, a reçu lundi à Alger, les ambassadeurs de la République de Tunisie et du Portugal en Algérie, respectivement...

Endettement extérieur: une option évitable selon le président du CNES

Le président du Conseil national économique et social (CNES), Rédha Tir a affirmé, lundi, que l'Algérie "disposait encore d'une marge de manœuvre" lui permettant...

Bataille d’Alger: Décès d’Ennio Morricone, compositeur de la musique du film

Le compositeur italien Ennio Morricone, auteur, notamment de la bande originale du long métrage, "La Bataille d'Alger" réalisé par son compatriote Gillo Pontecorvo, est...

CHU d’Oran: Quatre fonctionnaires sanctionnés pour faute grave

Quatre fonctionnaires, dont un médecin, du Centre hospitalo-universitaire "Dr Benzerdjeb" d’Oran ont été suspendus, en attendant leur traduction en conseil de discipline, pour avoir...

Pétrole et gaz : baisse de 31 % du volumes des découvertes en 2020, la plus faibles du siècle

Les six premiers mois de l’année sont les moins prolifiques depuis le début du siècle en termes de découvertes pour l’industrie des hydrocarbures. Une...

Nouvelle Constitution : Tebboune prévoit le référendum en septembre ou octobre

Le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, a évoqué, le samedi 4 juillet 2020, lors d’un entretien accordé à la chaîne de télévision France...

Dans la même catégorie

- Advertisement -