Vendanges à Ain Temouchent : production 225 750 quintaux de raisins sur 12 671 hectares dont 4334 hectares de vigne de table et 8337 de vigne de cuve

La campagne des vendanges, qui a débuté au courant de juillet, dans la wilaya d’Aïn Témouchent touche à sa fin. Elle concerne une surface viticole qui s’étale sur une superficie 12 671 hectares dont 4334 hectares de vigne de table et 8337 de vigne de cuve. Selon les chiffres rendus public par services agricoles de la wilaya, le résultat de cette opération dépasse les prévisions.

Selon Benaouda Boumediène, la production de cette saison a atteint 225 750 quintaux alors que prévisions des services agricoles pour la saison 2018 se situait autour de 220 000 quintaux. Soit 5750 quintaux de plus que les prévisions du service concerné de la wilaya.
Contrairement aux années précédentes, la vigne de table occupe une bonne place dans le programme de la direction de l’agriculture, eu égard aux efforts consentis ainsi qu’à la diversification des cépages dont celui du dattier, cardinal qui sont les plus dominants, gros noir, Sabelle, Valencier,Muscat, Italia, Red Globe, Victoria et Michelle Palleli et ce, même si la vigne de cuve continue à occuper la première place et dont la superficie à perte de vue dans la wilaya d’Aïn Témouchent constitue le double de celle de la vigne de table, soit 8 337 ha contre 4 334 ha.

L’abondance de la production a fait que le prix du kilo est cédé entre 250 DA/kg et 150 DA.
Quant à la campagne vitivinicole, lancée début du mois d’août dans les zones réputées précoces, concerne p les cépages nobles dont le Topranil, Cabernet, Merlot, Sierra et Pinot qui sont plantés au niveau des fermes pilotes : ferme Kaddour (Aoubellil), ferme Bendouma (Aïn Kihal), ferme Sekrane Houari (Chabat El-Leham) et ferme Bentata-Miloud (Aïn Tolba).
Pour les autres variétés, selon le même responsable, la récolte dont l’opération est toujours en cours a atteint une cadence maximale vers le 20 août. Dans ce sens, les mêmes responsables tablent sur une prévision de l’ordre de 220 000 quintaux alors que.

Quel est l’issu finale de cette production, outre la part destinée à la consommation ?
En réalité, elle est acheminée vers les caves de la région pour la transformation.

Globalement, la production est livrée à 13 caves (8 caves de GCO, 2 caves de VDO), une cave appartenant chacune à la Société de transformation des produits viticoles (Sotravit ex-ONCV), à Soval victicoop et à Ould Kadi d’El-Amria implantées dans la wilaya et qui ont été désinfectées la veille de la campagne et une cave implantée à Mascara destinée à accueillir les cépages nobles de la vigne de cuve composée des cépages classiques (Cinsault, Alicante, qui sont les plus dominants, grenage et Cavignon) et cépage blanc (Mestaguera). En ce qui concerne le prix de raison de cuve, il est fixé cette année 3000 DA/ quintal pour les cépages blancs, 4500DA/quintal pour les cépages classiques et 5000 DA/quintal pour les cépages nobles.

Samir Bouayad

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here