Vente des produits algériens en Libye: ouverture d’un marché à Misrata

Le premier marché de produits algériens sera ouvert « dans les deux prochains mois » dans la ville libyenne de Misrata, a annoncé jeudi à Blida le délégué du Conseil des hommes d’affaires libyens en Algérie, Omar Kara.

Dans une déclaration à la presse, en marge de l’envoi en Libye, du premier convoi d’œufs à couver, M. Kara a indiqué que le Conseil des hommes d’affaires libyens à Misrata, sous la houlette du Centre arabo-africain pour l’investissement et le développement, prépare l’ouverture du « premier marché dédié aux produits algériens dans la ville de Misrata ».

Le marché algérien dont l’ouverture est prévue « dans les deux prochains mois dans une zone franche » est implantée sur une superficie de 5000 M2, a-t-il ajouté, soulignant l’importance de ce projet commercial qui va permettre le « relèvement du volume des échanges commerciaux entre les deux pays et améliorer la visibilité des produits algériens sur le marché libyen », a-t-il précisé.

Le projet économique offrira, également, l’opportunité aux hommes d’affaires algériens de réaliser des accords commerciaux et de commercialiser leurs produits en toute facilité, tout en permettant aux commerçants libyens d’avoir un aperçu des produits algériens et de les acquérir sans avoir à se déplacer en l’Algérie, a indiqué le délégué du Conseil des hommes d’affaires libyens en Algérie.

M. Kara a signalé que « les produits algériens sont de plus en plus présents » en Libye, prévoyant « un important engouement » du consommateur libyen pour ces produits « vu leur qualité », notamment les produits alimentaires, manufacturés et cosmétiques, a-t-il relevé.

Pour rappel, le ministre du Commerce, Kamel Rezig avait assuré lors d’une réunion d’évaluation du forum économique algéro-libyen et de la foire des produits algériens destinés au marché libyen, organisée en mai dernier, la détermination de l’Algérie et de la Libye à « relever le volume des échanges commerciaux entre les deux pays à trois milliards de dollars, durant les prochaines années, à travers la levée de toutes les entraves de manière à rendre les opérations d’exportation et d’importation faciles et permanentes ».

- Advertisement -
Articles récents
- Advertisement -
A lire également
- Advertisement -