mardi, octobre 15, 2019

Brexit : Royaume-Uni quittera l’Union européenne le 31 octobre 

Les Plus lus

Transfert illicite des devises vers l’étranger: Maersk Tunisia soupçonné de fraude

Le feuilleton du leader mondial du transport maritime, Maersk Tunisia, continue de tourner sans trouver sans épilogue, tellement ses intérêts sont menacés sur le sol Tunisien. Cette menace, qui guette la Compagnie, fait bouger les lignes au point où elle fait sortir de son mutisme l’ambassadrice du Danemark, accréditée à Tunis mais résidante en Algérie, Julie Pruzan.

Restriction des importations des kits CKD/SKD: coup de massue au secteur de l’automobile

Moins de dix jours après l’annonce de recourir à l’importation des véhicules de moins de 3 ans, le ministère...

Le 28e Forum économique mondial: L’Afrique en route vers la 4e révolution industrielle

Le 28e Forum économique mondial sur l'Afrique est entré jeudi dans sa deuxième journée, et a appelé à cette...

La décision est enfin prise. C’est la fin de feuilleton. Le Royaume-Uni quittera définitivement l’Union européenne (UE) le 31 octobre, quoi qu’il arrive, a déclaré le ministre du Brexit Stephen Barclay mercredi depuis Chypre, où il était en visite.

Après sa rencontre avec le président chypriote Nicos Anastasiades, M. Barclay a répondu en ces termes à la question selon laquelle le Royaume-Uni quitterait ou non l’UE sans accord le 31 octobre : « Oui, nous quitterons l’Union européenne ».

Il a par ailleurs déclaré qu’il était « reconnaissant au président Anastasiades pour la relation bilatérale forte que nous entretenons ».   « Il a une profonde compréhension des questions soulevées par le Brexit et il partage le désir du Premier ministre de conclure un accord… ».

Il est certainement très appréciable de recevoir l’engagement du président sur ce dossier, car les deux parties veulent parvenir à un accord qui soit dans leur intérêt, et c’est bien ce à quoi nous travaillons », a dit le ministre du Brexit.

M.Barclay est en visite à Chypre pour discuter des questions relatives au Brexit.

Un porte-parole du département pour la sortie de l’UE à Londres a déclaré à l’agence de presse chypriote officielle que cette visite faisait partie de l’engagement du gouvernement britannique envers les Etats membres de l’Union, « car le Royaume-Uni cherche un accord qui excluerait le backstop ».

Chypre compte deux bases militaires britanniques, qui auraient donc le statut de territoires étrangers, dotés d’une frontière sur le sol chypriote.

Cependant, les deux pays ont conclu un accord à titre privé comme quoi le statut de ces bases ne changerait pas, et que les Chypriotes vivant ou travaillant dans leur enceinte ne seraient aucunement pénalisés dans leur vie quotidienne, dans le sillage d’un Brexit sans accord.

De la même façon, le gouvernement britannique a garanti que les Chypriotes résidant au Royaume-Uni ne seraient pas davantage affectés que les 80.000 Britanniques vivant à Chypre.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Advertisement -

Articles récents

Football/France : Les spécialistes impressionnés par les pépites algériennes

De l'arme fatale de Monaco Islam Slimani à la pépite de Nice Hichem Boudaoui, les clubs français ont massivement...

Irrigation : une filiale du groupe IMETAL lance des produits innovants

L’Entreprise Nationale de Tubes et Transformation de Produits Plats (ANABIB), filiale du groupe IMETAL vient de lancer des produits modernes et innovants en matière...

Algérie-Nigéria : beaucoup de bonnes intentions mais rien dans les faits

les déclarations d'intention ne suffisamment. En économie, il y' a que l'acte d'investir qui est comptabilisé au final. C'est le constat fait par les...

Le Gouvernement met la main à la poche :  Plus de 17 milliards DA pour le dégel de projets dans le Sud et 42 milliards...

Le gouvernement continue sa politique de navigation à vue. Il est plutôt dans la réaction que dans l’anticipation. Il fallait attendre des tragédies se...

Habitat : Affectation de 120.000 logements LPA au niveau national

Le ministre de l’Habitat, de l’Urbanisme et de la Ville, Kamel Beldjoud a affirmé, lundi à Alger, que le quota de logements promotionnels aidés...

Dans la même catégorie

- Advertisement -