L’histoire de Carlos Ghosn avec Renault s’est refermée aujourd’hui.  Alors que le sulfureux PDG du constructeur automobile croupit dans une prison nippone, le conseil d’administration du constructeur  a procédé    jeudi à  l’élection  d’un nouveau patron.

En effet,  Jean-Dominique Senard, patron de Michelin et de Thierry Bolloré a été nommé PDG du constructeur Renault en  remplacement de Carlos Ghosn,  retenu  par la justice au  Japon à cause d’une affaire de non-paiement des impôts et de l’utilisation abusif de bien des entreprises qu’il dirigeait notamment la maison Nissan qui est passé sous le contrôle du Groupe français.

« Il est important aujourd’hui de retrouver une forme de sérénité après les événements particulièrement extraordinaires que nous venons de vivre », a déclaré Jean-Dominique Senard à la sortie du conseil en présence à ses côtés de Thierry Bolloré. Le nom de Carlos Ghosn, qui avait démissionné mercredi soir, n’a pas été prononcé.

La mission de Jean-Dominique Senard n’est pas simple. La priorité pour le nouveau président est de piloter l’Alliance avec Nissan et Mitsubishi, mise à rude épreuve par la détention de Carlos Ghosn.

Ceux qui l’ont désigné à cette responsabilité  souhaitent superviser activement le fonctionnement de l’Alliance et  décident toutefois de confier à son président la pleine responsabilité du pilotage de l’Alliance pour le compte de Renault.