mardi, juin 15, 2021

BCE: Soutien actif au crédit et à l’activité

Les Plus lus

Transfert illicite des devises vers l’étranger: Maersk Tunisia soupçonné de fraude

Le feuilleton du leader mondial du transport maritime, Maersk Tunisia, continue de tourner sans trouver sans épilogue, tellement ses intérêts sont menacés sur le sol Tunisien. Cette menace, qui guette la Compagnie, fait bouger les lignes au point où elle fait sortir de son mutisme l’ambassadrice du Danemark, accréditée à Tunis mais résidante en Algérie, Julie Pruzan.

Restriction des importations des kits CKD/SKD: coup de massue au secteur de l’automobile

Moins de dix jours après l’annonce de recourir à l’importation des véhicules de moins de 3 ans, le ministère...

Le 28e Forum économique mondial: L’Afrique en route vers la 4e révolution industrielle

Le 28e Forum économique mondial sur l'Afrique est entré jeudi dans sa deuxième journée, et a appelé à cette...

La Banque centrale européenne (BCE) a relevé jeudi ses prévisions de croissance et d’inflation pour la zone euro tout en s’engageant à maintenir un soutien massif au crédit et à l’activité, dont la diminution risquerait de faire monter les coûts de financement et de compromettre la reprise.

La présidente de l’institution, Christine Lagarde, a expliqué lors d’une conférence de presse que les membres du Conseil des gouverneurs s’étaient mis d’accord pour poursuivre, au troisième trimestre, les achats d’obligations sur les marchés à un rythme « nettement plus élevé » qu’en début d’année, sans toutefois préciser le montant d’achats visé.

« Nous ferons cela au cours des trois prochains mois en fonction des conditions de marché, qui incluent à l’évidence la saisonnalité », a-t-elle expliqué en référence à la baisse de la liquidité observée sur les marchés durant les mois d’été en Europe.

« La conclusion à laquelle nous sommes parvenus, je dirais que c’est ‘une main ferme’ », a-t-elle ajouté.

Les achats de titres de la BCE réalisés dans le cadre du Programme d’urgence face à la pandémie (PEPP), doté d’une enveloppe de 1.850 milliards d’euros, représentent actuellement 80 milliards d’euros par mois environ, contre 62 milliards au premier trimestre.

Les investisseurs ont accueilli sans réaction marquée ces décisions, les responsables de la BCE ayant largement balisé le terrain ces dernières semaines en soulignant la nécessité de rester prudent et de ne pas risquer de perturber les marchés par un « tapering », une diminution progressive des interventions.

L’INFLATION EST ENCORE LOIN DE FRÔLER 2%

La banque centrale a aussi réaffirmé que les achats du PEPP – qui court jusqu’en mars 2022 au moins – pouvaient ne pas atteindre l’enveloppe totale prévue mais pouvaient être augmentés en cas de besoin pour maintenir « des conditions de financement favorables ».

Comme attendu, ces décisions s’appuient sur des prévisions de croissance et d’inflation revues à la hausse pour prendre en compte l’amélioration de la situation sanitaire, qui favorise la reprise de l’activité dans les services, le secteur le plus important de la zone euro et le plus affecté par la pandémie de COVID-19.

La BCE table ainsi désormais sur une croissance de 4,6% cette année et de 4,7% l’an prochain (contre 4,0% et 4,1% respectivement en mars). L’inflation devrait parallèlement atteindre 1,9% en 2021 avant de revenir à 1,5% en 2022 (contre 1,5% et 1,2% prévu il y a trois mois).

Mais si elle a évoqué « un léger mouvement à la hausse » pour l’inflation de base, c’est-à-dire hors énergie et alimentation, les catégories de prix les plus volatiles, Christine Lagarde a souligné que les perspectives d’inflation restaient contenues et que la hausse des prix restait bien inférieure à l’objectif de la BCE, soit un taux légèrement inférieur à 2% en rythme annuel.

« Nous sommes loin de notre objectif ultime. Nous n’avons certainement pas atteint le niveau que nous aimerions avoir atteint une fois la pandémie terminée », a-t-elle dit.

Les risques entourant les perspectives économiques sont « globalement équilibrés » a-t-elle précisé.

Articles récents

Ligue 1: une occasion pour la JSK de monter sur le podium

La JS Saoura, deuxième au classement de Ligue 1 de football, affrontera en déplacement le MC Alger avec l'objectif...

Belmadi: « Cette série d’invincibilité n’est pas le fruit du hasard »

Le sélectionneur algérien Djamel Belmadi a estimé samedi, que la série d'invincibilité de 27 matchs des Verts, n'est pas "le fruit du hasard, mais...

Service après-vente: les opérateurs tenus d’assurer le service

Le fabricant et/ou l'importateur de biens doit assurer le service après-vente du bien mis sur le marché d'une manière à couvrir l'ensemble de son...

Selon l’AIE sur le pétrole: la demande mondiale devrait revenir d’ici la fin de 2022 aux niveaux d’avant la pandémie

Considérer comme le rapport de référence en matière de données et de perspectives du marché pétrolier mondial, la publication de l’AIE l’optimisme affiché par...

Police: Alger : Khaled Drareni, Ihsane El Kadi et Karim Tabbou relâchés

Le militant politique Karim Tabbou, les journalistes El Kadi Ihsane et Khaled Drareni ainsi que Smail Aggoune ont été relâchés, après leur interpellation jeudi...

Douanes: les conditions d’octroi d’agrément et d’exploitation des entrepôts de stockage temporaires examinées

Le Gouvernement a examiné, jeudi lors de sa réunion présidée par le Premier ministre, Abdelaziz Djerad, un décret exécutif fixant les conditions d'octroi d'agrément...

Vente des produits algériens en Libye: ouverture d’un marché à Misrata

Le premier marché de produits algériens sera ouvert "dans les deux prochains mois" dans la ville libyenne de Misrata, a annoncé jeudi à Blida...

Souhait de Lyes Rahal : « Nous allons vacciner 20 millions d’Algériens d’ici la fin de l’année »

Le directeur général de l’institut national de santé publique et membre du conseil scientifique, le Pr Lyes Rahal, a assuré que les autorités sanitaires...

Dans la même catégorie

- Advertisement -