Emirats arabes Unies : le crédit au secteur privé accélère


Grâce à la reprise des prix du pétrole, la croissance du crédit au secteur privé accélère depuis mi-2017 dans les pays du Conseil de Coopération du Golfe (CCG). Les revenus pétroliers y sont, en effet, un déterminant majeur de l’activité économique et bancaire.

Néanmoins, les évolutions sont contrastées. La forte hausse au Qatar est due à un rebond de l’activité commerciale 18 mois après le début de l’embargo. A Bahreïn, la construction et les ménages soutiennent le crédit. Par contraste, la progression est très faible au Koweït par manque d’opportunités économiques, et Oman ne parvient pas à rétablir ses comptes budgétaire et extérieur. En Arabie Saoudite, les réformes pèsent sur l’activité du secteur privé et la progression du crédit y est timide. Enfin, aux Emirats Arabes Unis le secteur de l’immobilier pèse sur l’activité bancaire. A court terme, le risque limité de hausse des taux d’intérêt devraient soutenir la demande de crédit.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here