A general view shows the Saudi Aramco oil facility in Dammam city, 450 kms east of the Saudi capital Riyadh, 23 November 2007. Sky-rocketing oil prices that are within striking distance of 100 dollars a barrel have flooded the coffers of the six Gulf Cooperation Council (GCC) members -- Bahrain, Kuwait, Oman, Qatar, Saudi Arabia and United Arab Emirates -- which supply one fifth of world demand. AFP PHOTO/HASSAN AMMAR (Photo credit should read HASSAN AMMAR/AFP/Getty Images)

La compagnie nationale saoudienne hydrocarbures Aramco devient le propriétaire unique d l’usine de raffinage Sasref, détenue par Shell et Saudi Arabia Refining Limited. Une opération commercial qui coûte  Aramco le somme de 631 millions dollars.

Aramco rachètera la participation de 50% de la coentreprise de raffinage Sasref, détenue par Shell et Saudi Arabia Refining Limited, est-il écrit dans un communiqué de la compagniepétrolière anglo-néerlandaise, Shell.

« Saudi Aramco deviendra pleinement propriétaire de Sasref et intégrera la raffinerie dans son portefeuille croissant en aval », a déclaré le vice-président directeur de Downstream chez Saudi Aramco, Abdulaziz Al-Judaimi.

« Sasref  restera une installation essentielle dans nos activités de raffinage et de produits chimiques et nous sommes impatients d’optimiser davantage ses performances et sa viabilité à long terme», a-t-il poursuivi, en soulignant que le partenariat avec Shell a permis de créer de « solides » performances et de fournir des produits raffinés.

Pour sa part, le directeur de Shell Downstream, John Abbott, a déclaré que Sasref est un partenariat de longue date et fructueux entre Shell et Saudi Aramco.

La raffinerie a fonctionné avec une bonne fiabilité et présente un bilan de sécurité impressionnant. Nous sommes fiers de ce que nous avons accompli ensemble au cours des quatre dernières décennies et continuerons d’explorer de nouvelles opportunités commerciales », s’est-il félicité.

Cette acquisition soutient le projet de Saudi Aramco visant à accroître la complexité et la capacité de ses raffineries, dans le cadre de sa stratégie de croissance à long terme dans le secteur aval.

Pour Shell, la vente s’inscrit dans un effort continu visant à concentrer son portefeuille de raffinage, en s’intégrant aux hubs de Shell Trading et à Chemicals.

La vente devrait être finalisée plus tard cette année, sous réserve de l’approbation des autorités de réglementation.

La raffinerie Sasref est située dans la ville industrielle de Jubail en Arabie Saoudite avec capacité de 305 000 barils par jour.

Les principaux produits sont les gaz de pétrole liquéfiés, le naphta, le kérosène, le diesel, le fioul et le soufre.