mercredi, juin 16, 2021

Selon Jerome Powell: L’économie toujours impactée par la Covide-19

Les Plus lus

Transfert illicite des devises vers l’étranger: Maersk Tunisia soupçonné de fraude

Le feuilleton du leader mondial du transport maritime, Maersk Tunisia, continue de tourner sans trouver sans épilogue, tellement ses intérêts sont menacés sur le sol Tunisien. Cette menace, qui guette la Compagnie, fait bouger les lignes au point où elle fait sortir de son mutisme l’ambassadrice du Danemark, accréditée à Tunis mais résidante en Algérie, Julie Pruzan.

Restriction des importations des kits CKD/SKD: coup de massue au secteur de l’automobile

Moins de dix jours après l’annonce de recourir à l’importation des véhicules de moins de 3 ans, le ministère...

Le 28e Forum économique mondial: L’Afrique en route vers la 4e révolution industrielle

Le 28e Forum économique mondial sur l'Afrique est entré jeudi dans sa deuxième journée, et a appelé à cette...

La reprise de l’économie américaine reste « inégale et loin d’être complète » et il faudra « un certain temps » avant que la Réserve fédérale envisage de modifier la politique qu’elle a mise en oeuvre pour favoriser le retour au plein emploi et la remontée maîtrisée des prix, a déclaré mardi Jerome Powell, le président de la banque centrale des Etats-Unis.

Les baisses de taux d’intérêt et les achats d’obligations au rythme de 120 milliards de dollars (99 milliards d’euros) par mois mis en oeuvre par la Fed ont « notablement assoupli les conditions de financement et assurent un soutien important à l’économie », a-t-il dit selon le texte de la déclaration préliminaire écrite pour son audition par la commission bancaire du Sénat à Washington.

« L’économie est encore loin de nos objectifs d’emploi et d’inflation et il faudra sans doute un certain temps avant d’observer des progrès supplémentaires substantiels », desquels dépend la remise en cause des politiques de soutien actuelles, a-t-il ajouté.

Si l’évolution de la situation sanitaire aux Etats-Unis est encourageante et si « les vaccinations en cours permettent d’espérer un retour à une situation plus normale plus tard dans l’année », a-t-il poursuivi, « la trajectoire de l’économie reste notablement dépendante de l’évolution du virus et des mesures prises pour maîtriser sa propagation ».

L’audition de Jerome Powell au Congrès, la première depuis les élections de novembre, intervient alors que la conjoncture économique reste affectée par la crise du coronavirus mais semble en passe d’entrer dans une phase de reprise si la campagne de vaccination permet un retour à la normale de l’activité.

Les discussions en cours entre le Congrès et la Maison blanche sur un plan de relance de 1.900 milliards de dollars ont alimenté ces dernières semaines les interrogations sur d’éventuels risques de flambée inflationniste et de surchauffe des marchés financiers. Mais la déclaration de Jerome Powell ne semble pas dévier du ton adopté par la Fed ces derniers mois sur la nécessité d’un maintien des mesures de soutien pour ne pas risquer de faire dérailler la reprise.

Le mandat de la banque centrale inclut le plein emploi et pas seulement la maîtrise de l’inflation. Or quelque dix millions d’emplois supprimés l’an dernier au plus fort de la crise n’ont toujours pas été recréés et tous les risques liés à la pandémie sont loin d’avoir disparu.

La Fed a donc répété lors de chacune de ses réunions de politique monétaire ces derniers mois qu’elle maintiendrait des taux d’intérêt proches de zéro et les autres instruments moins conventionnels mis en oeuvre depuis le début de la crise pour favoriser la reprise du marché du travail.

Il y a deux semaines, Jerome Powell a plaidé pour « un engagement de l’ensemble de la société » dans ce sens, ce qui a été interprété comme un message aux membres du Congrès pour qu’ils adoptent rapidement un plan de relance.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles récents

Chengriha en « mission secrète » à Paris : le ministère de la Défense dément

Le ministère de la Défense nationale (MDN) a démenti "catégoriquement", mardi, l'information publiée par le site électronique du magazine...

Législatives du 12 juin : les indépendants deuxième force politique du pays

La victoire est revenue lors des Législatives du 12 juin au parti du Front de libération nationale (FLN), alors que les indépendants ont créé...

Législatives: 8,35% des députés sont des femmes dans la nouvelle APN

Les femmes sont représentées à hauteur de 8,35% dans la nouvelle composante de l'Assemblée populaire nationale, soit 34 des 407 sièges, selon les résultats...

Législatives : un taux de participation de 23,03%

Le taux de participation aux élections législatives du 12 juin s’est établi à 23,03%, a annoncé, ce mardi, le président de l’Autorité nationale indépendante...

Ligue 1: une occasion pour la JSK de monter sur le podium

La JS Saoura, deuxième au classement de Ligue 1 de football, affrontera en déplacement le MC Alger avec l'objectif de réduire l'écart avec le...

Belmadi: « Cette série d’invincibilité n’est pas le fruit du hasard »

Le sélectionneur algérien Djamel Belmadi a estimé samedi, que la série d'invincibilité de 27 matchs des Verts, n'est pas "le fruit du hasard, mais...

Service après-vente: les opérateurs tenus d’assurer le service

Le fabricant et/ou l'importateur de biens doit assurer le service après-vente du bien mis sur le marché d'une manière à couvrir l'ensemble de son...

Selon l’AIE sur le pétrole: la demande mondiale devrait revenir d’ici la fin de 2022 aux niveaux d’avant la pandémie

Considérer comme le rapport de référence en matière de données et de perspectives du marché pétrolier mondial, la publication de l’AIE l’optimisme affiché par...

Dans la même catégorie

- Advertisement -