Le président de la Banque africaine de développement (BAD), Akinwumi Adesina, a réaffirmé jeudi à Tunis, lors d’un point de presse, la disposition de la BAD à poursuivre son soutien financier et technique à la Tunisie pour l’aider dans la mise en œuvre de ses programmes réformistes et ses projets de développement et dans la réalisation d’une mutation économique et de développement réussie.

« Il existe de nouveaux créneaux pour la coopération au cours de la prochaine étape, dont l’énergie, l’environnement, le développement régional et la réforme du secteur public (…) en plus d’un appui à l’initiative privée pour générer des chances d’emploi pour les jeunes et renforcer le secteur privé », a souligné M. Adesina.

A l’issue d’une réunion avec le ministre tunisien de l’investissement, du développement et de la coopération internationale, Zied Laadhari, le président de la BAD a indiqué que sa visite en Tunisie manifeste l’intérêt que porte la BAD en Tunisie.

Pour sa part, M. Laadhari a mis l’accent à cette occasion sur l’importance de la coopération entre son pays et la BAD qui, selon lui « demeure un partenaire stratégique dans la mise en œuvre des programmes et projets de développement prioritaires de la Tunisie.

A noter que les financements globaux du groupe de la BAD en Tunisie depuis le démarrage de la coopération entre les deux parties s’élèvent à environ 8 milliards d’euros injectés dans la réalisation de 155 projets, dont 41 projets dans le secteur privé.