La Tunisie et la Banque mondiale ont signé lundi un accord de don financier dans le cadre d’un fonds de soutien financé par la Suisse, le Royaume-Uni et l’Union européenne (UE).

Ce don est estimé à 2,1 millions de dollars américains, soit environ 6,2 millions de dinars tunisiens, à titre d’appui institutionnel visant à activer la décentralisation.

L’accord a été signé par le ministre tunisien du Développement, de l’Investissement et de la Coopération internationale, Zied Ladhari, et la directrice du Département Maghreb et Malte, Moyen-Orient et Afrique du Nord de la Banque mondiale, Marie Françoise Marie-Nelly.

L’objectif de ce don est de soutenir les efforts de l’Etat tunisien dans son processus de décentralisation en apportant un soutien institutionnel à l’acquisition d’équipements d’information pour un certain nombre de structures publiques, telles que le Fonds d’emprunt, l’assistance aux collectivités locales, la Cour des comptes, l’autorité publique chargée du contrôle de l’intérêt public et plusieurs municipalités.

Pour le ministre tunisien, le don accordé par la Banque mondiale permettra de fournir les conditions nécessaires au succès du processus de décentralisation dans le pays, en particulier au niveau des mécanismes de travail.

M. Ladhari s’est déclaré satisfait du niveau et de la qualité de la coopération entre son pays et la Banque mondiale, faisant l’éloge des efforts de l’instance mondiale pour faciliter la mise en œuvre des programmes de réforme et des projets de développement prioritaires.

Mme Marie-Nelly a pour sa part réitéré l’engagement de la Banque mondiale à poursuivre son soutien à la Tunisie en fournissant à ce pays l’appui financier et technique nécessaire afin d’atteindre les objectifs de développement souhaités.