Précédemment estimée à environ 21 millions de quintaux, la récolte des céréales de la Tunisie pour la saison 2018-2019 devrait atteindre 24 millions de quintaux, soit une récolte record par rapport aux saisons précédentes, a-t-on appris auprès du ministère de l’Agriculture, des ressources hydrauliques et de la Pêche, en marge d’une conférence de presse lundi.

« C’est pour la première fois que le transport et le stockage de la récolte ont lieu dès le premier jour de la collecte à moins que la capacité de stockage demeure faible en comparaison avec le volume important de la récolte cette année », a souligné le ministre tunisien de l’Agriculture, Samir Taieb.

En effet, 179 centres permanents de stockage ont été dénombrés par le ministre tunisien. Ces centres de stockage disposent d’une capacité d’environ 6,5 millions de quintaux.

Afin d’assurer le bon déroulement de la moisson, le ministère de l’Agriculture a fait recours au réseau ferroviaire, « un recours qui n’a pas eu lieu depuis une décennie », a commenté le ministre, faisant savoir que la société nationale des chemins de fer tunisiens (SNCFT) a mobilisé 60 wagons d’une capacité de 50 tonnes chacun et que le ministère de la Défense a fourni 16 véhicules.

Jusqu’au lundi 8 juillet, les quantités collectées ont atteint 9,03 millions de quintaux (dont 2,43 millions de quintaux d’orge et 6,05 millions de quintaux de blé dur).

Pour M. Taieb, la récolte céréalière de cette année aura des impacts économiques probants à la lumière d’un gain potentiel de 94 millions de dinars tunisiens (32,4 millions de dollars américains) au cours de la période restante de l’année 2019, soit 1,7% de la valeur des importations des produits alimentaires en 2018.