Tunisie: l’activité économique en progression au 3ème semestre 2018

L’activité économique a connu une progression modérée au 3ème trimestre. Le taux de croissance du PIB exprimé aux prix constants de l’année 2010 a été de +0,5% en variation trimestrielle (V.T) et de +2,6% en glissement annuel (G.A), soit les mêmes taux enregistrés pour le PIB exprimé aux prix de l’année précédente. Cette croissance du PIB1 a été tirée principalement par le rebond de l’activité dans les services marchands qui ont contribué à raison de +0,5 pp à la croissance globale. Pour le reste des secteurs, l’évolution positive de l’ensemble des industries manufacturières (+0,1pp) et des impôts nets de subventions (+0,2pp) a été contrebalancée par la contreperformance du secteur agricole (-0,2pp) et des industries non manufacturières (-0,1pp). Il est à noter que, sur les 9 premiers mois de l’année courante, le PIB a évolué de +2,6% et ce, comparativement à la même période de l’année précédente.

Du côté des services marchands, la valeur ajoutée (V.A) s’est accrue de +1,1% au 3ème trimestre 2018, contribuant à raison de +0,5 pp à la croissance globale. Cet accroissement porte la marque d’un rebond de l’activité touristique et du transport, et d’une reprise relative de l’activité commerciale. En effet, la contribution à la croissance globale a été de l’ordre +0,3pp pour les branches «hôtellerie et restauration» (+3,1% en V.T soit une contribution de +0,1 pp) et «transports» (+2,8% en V.T soit une contribution de +0,2 pp). En ce qui concerne le commerce, la VA a évolué de +2,4%, contribuant ainsi à raison de +0,2pp à la croissance. Notons, par ailleurs, que la contribution a été positive pour les services financiers (+0,1 pp), négative pour la branche «télécommunication» (-0,1 pp) et nulle pour les branches «entretien» et «autres services marchands».

Concernant les industries manufacturières, leur VA a augmenté de +0,7% par rapport au trimestre précédent, contribuant ainsi à hauteur de +0,1 pp à la croissance globale. La branche qui a soutenu le plus la croissance de ce secteur est celle des «industries mécaniques et électriques (IME)» dont la valeur ajoutée a augmenté de 3,7% en V.T, contribuant à hauteur de +0,2pp à la croissance. Les valeurs ajoutées des branches des «matériaux de construction, céramiques et verre (MCCV)», des « industries manufacturières diverses (IMD)» et des «industries agroalimentaires (IAA)» ont connu des hausses de l’ordre de 6,9%, 4,0% et 3,4% respectivement et ce, en variation trimestrielle, contribuant chacune à raison de +0,1pp à la croissance. Ces évolutions ont, toutefois, été partiellement compensées par l’affaiblissement des VA des «industries chimiques (IC)» (-18,7% en V.T. soit une contribution de -0,3 pp) et des industries du «textile, habillement et cuir (THC)» (-2,7% en V.T.
soit -0,1 pp).

Quant à la VA dans les industries non manufacturières, elle s’est repliée de 1,2% au 3ème trimestre, contribuant à raison de -0,1 pp à la croissance globale. La VA de la branche du « Bâtiment et Génie Civil (BGC)» a baissé de 1,7% en V.T (-0,1pp). Avec des contributions nulles, les secteurs des « mines » et de l’ensemble de l’énergie ont vu leurs valeurs ajoutées baisser de l’ordre de -0,2% et -0,8% respectivement au cours du 3ème trimestre de 2018.

Pour sa part, la VA dans le secteur de « l’agriculture et de la pêche » a baissé de 1,8% en variation trimestrielle (soit une contribution négative de -0,2pp) et ce, après avoir enregistré -0,8% au 2ème trimestre et +11,7% au 1er trimestre de l’année courante. Comparativement à la même période de l’année précédente, la VA aurait augmenté de 8,3%.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici