Tunisie : l’assureur italien Generali quitte le capital de Maghrebia sur la pointe des pieds


L’évènement a été largement commenté dans le milieu financier tunisien notamment, sans pour autant que l’information soit relayée par les médias. Il s’agit en fait du géant italien Generali qui a quitté le capital de Maghrebia. Côté italien, on n’a pas ébruité cette décision.

Cette annonce n’est pas une surprise en elle-même, selon les observateurs.

D’ailleurs, on nouvelle politique a été tracée depuis l’arrivée du nouveau management, le français Philippe Donnet. Il a fait savoir qu’il quittera 15 pays où la présence de la compagnie est faible, pour mettre le paquet sur ses acticité l’Europe et l’Asie.

Il faut dire que l’ensemble du marché de l’assurance en Tunisie dont le chiffre d’affaires vient d’atteindre 2,080 milliards de dinars exactement ne représente que 0,78% du chiffre d’affaires de Generali ! C’est qui justifie en partie la décision de l’assureur italien de renforcer sa présence dans des pays plus porteur.

Mais pour la Tunisie, l’Italien donne un mauvais signal pour les compagnies internationales de s’y installer afin de développer leurs bisness et apporter une plus-value au secteur notamment le savoir-faire.

D’ailleurs, la Tunisie a besoin plus que jamais d’acteurs étrangers dans le paysage de l’assurance-vie, à condition d’apporter de nouveaux produits notamment ceux qui consomment peu de fonds propres. A l’image des unités de compte. Les acteurs du secteur doivent, estiment les analystes doivent avoir la possibilité de se développement à l’étranger. Aujourd’hui, il faut qu’on ait des champions régionaux puisque la consolidation locale est une question quasi-impossible.

On constate par ailleurs que « la taille des compagnies est également importante afin de disposer d’actifs suffisamment alléchants pour les acteurs internationaux qui cherchent de la croissance externe dans notre région ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici