Le déficit courant au cours des trois premiers mois de 2019 a baissé avant de se creuser à fin avril pour atteindre 4.505 millions de dinars (un dinar vaut 0,33 dollar) ou 3,9% du PIB contre 3,6% une année auparavant, auprès de la Banque centrale de Tunisie (BCT).

La même source tient à préciser que son niveau en devises reste stable au cours de la même période. Et de constater que cela peut contraster (avec son creusement) aussi bien en dinar qu’en devises au cours de la même période des dernières années.

La BCT a commenté que ces évolutions « reflètent, en partie, la contribution de la politique monétaire adoptée par la Banque centrale depuis l’année écoulée visant l’atténuation des déséquilibres intérieurs et extérieurs ».

Le conseil d’administration de la BCT, réuni ce vendredi même, a passé en revue les données relatives à la croissance de l’économie tunisienne ayant atteint 1,1%, en glissement annuel, au premier trimestre de 2019 contre 2,7% au cours de le même période de l’année 2018.

« Et ce, en relation, principalement, avec la baisse de la valeur ajoutée dans les secteurs agricole et industriel contre une consolidation de l’activité des services notamment, le tourisme », explique encore la BCT.

Le bilan fait aussi état d’une baisse du taux d’inflation au niveau de 6,9%, en glissement annuel, au cours du mois d’avril 2019 contre 7,1% un mois auparavant (mars), suite essentiellement, à la baisse du rythme d’accroissement des prix des produits alimentaires (6,6% contre 7,5%).